topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : un incendie ravage la prison centrale de la capitale, lourd bilan redouté Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 07/12/2021 – Source AFP

Un incendie a ravagé mardi matin la prison centrale de Gitega, établissement pénitentiaire surpeuplé de la capitale du Burundi, faisant craindre un nombre élevé de victimes, a-t-on appris auprès de témoins et de la police.

Des témoins ont indiqué à l'AFP que d'"immenses flammes" ont totalement calciné certaines parties de la prison, qui abritait 1.539 prisonniers (pour 400 places) fin novembre, selon les chiffres de l'administration pénitentiaire.

Un détenu contacté par téléphone a raconté à l'AFP que des prisonniers avaient péri dans les flammes. « Nous nous sommes mis à crier que nous allions être brûlés vifs lorsque nous avons vu les flammes qui montaient très haut, mais les policiers ont refusé d'ouvrir les portes de notre quartier en disant "ce sont les ordres que nous avons reçus". Je ne sais pas comment j'en ai réchappé mais il y a des prisonniers qui ont été brûlés totalement », a-t-il déclaré.

Un témoin a affirmé à l'AFP qu'au moins une vingtaine de blessés avaient été acheminés vers des hôpitaux. En fin de matinée, des blessés continuaient d'être évacués par des pick-ups de l'armée et de la police, tandis que d'autres étaient pris en charge par des équipes de la Coix-rouge sur place.

Le vice-président Prosper Bazombanza et quatre ministres (Intérieur et Sécurité publique, Justice, Santé, Solidarité) se sont rendus sur place en fin de matinée. Une déclaration officielle à la presse, tenue très à l'écart du site par un important déploiement de militaires et policiers, était attendue.

L'incendie, d'origine inconnue, s'est déclaré vers 04H00 (02H00 GMT) et était maîtrisé en fin de matinée, selon les témoins. Selon une source policière, les secours ont tardé à se rendre sur place. Un premier camion de pompiers est arrivé deux heures après le début du feu, avant d'être rapidement rejoint par six autres venus de provinces proches, a-t-elle précisé.

Le 21 août, un incendie avait touché un secteur de la prison centrale, sans faire de "dégâts humains", avait indiqué sur Twitter le ministère de l'Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique en précisant que le sinistre était dû à "un court-circuit".

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher