topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
"Le Burundi entretient de bonnes relations avec la Turquie" (Ambassadeur) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News13/12/2021 - Source Agence Anadolu

- "Nos relations d'amitié et de coopération se concrétisent à travers la signature d'accords dans différents domaines d'intérêt commun, principalement dans les domaines de l'éducation, du commerce, de l'agriculture et de l'élevage"

"Le Burundi entretient de longues et bonnes relations d'amitié et de coopération avec la Turquie", a déclaré Gérard Ntahorwaroye Bikebako.

L'ambassadeur du Burundi en Turquie a accordé une interview à l'Agence Anadolu.

Il a indiqué que l'ouverture de l'ambassade du Burundi à Ankara en 2014 et celle de la Turquie à Bujumbura en 2018, ont concouru au renforcement et au développement des relations entre les deux pays, notamment en termes de la mobilité des personnes et des biens.

"Nos relations d'amitié et de coopération se concrétisent à travers la signature d'accords dans différents domaines d'intérêt commun entre les deux parties, principalement dans les domaines de l'éducation, du commerce, de l'agriculture et de l'élevage", a-t-il dit.

Gérard Ntahorwaroye a, cependant, déploré le faible volume d'échanges commerciaux entre la Turquie et le Burundi qui, a-t-il assuré, va être amélioré.

"Nous comptons l'améliorer par le biais de la sensibilisation au niveau des chambres de commerce, a-t-il noté. La Chambre fédérale du commerce et d'industrie du Burundi a signé des accords avec le DEIK (Conseil turc des Relations Économiques Étrangères). Nous encourageons ces deux entités à davantage informer les hommes d'affaires des deux pays sur les nombreuses opportunités d'échanges qu'ils peuvent exploiter".

Les pouvoirs burundais ont fait montre d'une grande volonté politique en multipliant les actions de sensibilisation sur la Covid-19, en assurant une étroite collaboration avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur le sujet et en mettant à la disposition des populations les vaccins anti-Covid-19 dans l'optique d'éviter une hécatombe sanitaire dans le pays, a rappelé le responsable burundais.

Selon lui, bien que la domination du Royaume de Belgique n'ait pas été sans conséquences négatives sur le Burundi, les deux pays entretiennent des relations cordiales.

"Avant la Belgique, il y avait l'Allemagne. La domination belge ne commence qu'au terme de la fin de la Première Guerre mondiale. L'Allemagne perd la guerre et la Société des Nations, qui a donné naissance plus tard à l'Organisation des Nations unies, cède le Burundi à la tutelle belge. Notre pays venait une fois de plus de perdre sa souveraineté. Les Burundais perdaient leur liberté, la liberté de gérer la chose publique de leur pays. C'était le principal impact négatif", a-t-il expliqué.

"Le Burundi, dès son accession à l'indépendance, a enclenché les relations diplomatiques avec le royaume de Belgique. Bien que ces relations aient connu des hauts et des bas, surtout sur les plans politique et économique, la Belgique reste un partenaire important comme d'autres pays de l'Union européenne."

Le Burundi a vécu une crise sociale interne marquée par une guerre civile et résolue par le dialogue ayant abouti à l'accord de paix signé à Arusha en août 2000, a insisté Gérard Ntahorwaroye.

"A ceci s'ajoute surtout l'accord de cessez-le-feu signé en 2003. Et ces accords ont placé le Burundi sur la voie de la démocratie. Aujourd'hui, nous avons des institutions démocratiquement fortes", a-t-il poursuivi. Certains pays avaient adopté des sanctions à l'encontre du Burundi en guerre pour le non-respect des droits de l'homme, l'absence de sécurité, de paix, stabilité etc.

Tout en se réjouissant de la levée des sanctions par les Nations Unies et les Etats-Unis contre le Burundi, le chef de la mission diplomatique a fait savoir que cette étape est révélatrice de l'une des nombreuses avancées enregistrées par son pays, notamment dans les domaines politique et sécuritaire.

La ville d'Istanbul accueillera, les 17 et 18 décembre courant, le troisième Sommet Turquie-Afrique. L'événement sera l'occasion d'évaluer les résolutions prises lors des sommets précédents et de redéfinir les mécanismes de croissance entre la Turquie et les pays africains, a souligné Gérard Ntahorwaroye.

"Nous espérons des investissements directs turcs au Burundi. Nous souhaitons, par exemple, voir la Turquie sensibiliser ses institutions financières à ouvrir ses portes en Afrique et au Burundi en particulier", a-t-il conclu.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher