topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi/Chine : signature d'un accord pour la réhabilitation de l'aéroport de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

@rib News, 27/02/2022 – Source Xinhua

 Le ministre burundais des Affaires étrangères et de la Coopération au développement, Albert Shingiro (photo, à d), et l'ambassadrice de Chine au Burundi, Zhao Jiangping (photo, à g), ont signé samedi à Bujumbura un accord sur la réhabilitation, la modernisation et l'expansion de l'aéroport international de Bujumbura "Melchior Ndadaye".

Au cours d'un point de presse tenu en marge de la cérémonie y relative, le ministre Shingiro a déclaré qu'il venait de mettre la signature à un échange de lettres entre le gouvernement chinois et le gouvernement burundais portant sur une convention qui consiste à réhabiliter, à moderniser et à étendre cet aéroport international dédié à l'ancien chef d'Etat burundais et héros de la démocratie, feu Melchior Ndadaye.

"C'est une convention extrêmement importante pour le Burundi. C'est en effet un projet qui existait depuis quelques années ; mais à cause de la pandémie de la COVID-19, les experts chinois qui devaient venir de la Chine pour faire l'état des lieux pour pouvoir commencer les travaux, n'ont pas pu venir au Burundi dans les délais initialement prévus," a précisé le ministre Shingiro.

Actuellement, les gouvernements chinois et burundais "ont décidé ensemble, de passer à la vitesse de croisière" pour que ce projet extrêmement important pour le Burundi puisse démarrer le plus rapidement possible, a-t-il expliqué.

Cette signature donne un coup d'accélérateur pour la mise en œuvre de ce projet, a ajouté le ministre burundais avant de signaler que dans cette perspective, les experts chinois sont attendus à Bujumbura pour "déterminer quand et comment commencer" les travaux y relatifs.

"C'est aussi une convention dans le cadre du renforcement des relations d'amitié et de fraternité avec la République populaire de Chine (RPC) avec laquelle le Burundi "a des relations très nourries" depuis son indépendance en juillet 1962, a dit par ailleurs M. Shingiro.

M. Shingiro a rappelé qu'au lendemain de sa prise de ses fonctions de ministre des Affaires étrangères du Burundi en juillet 2020, il s'était entretenu avec son homologue chinois et qu'ils s'étaient convenus de "renforcer davantage les relations sino-burundaises pour les porter au niveau le plus élevé de leur histoire".

Le renforcement des relations entre la Chine et le Burundi s'inspire des "orientations" des chefs d'Etat respectifs des deux pays, a-t-il laissé entendre par ailleurs.

"Donc le gouvernement chinois va donner au gouvernement burundais les moyens et les experts pour la rénovation, l'extension et la modernisation de cet aéroport extrêmement important pour le Burundi, mais aussi pour la sous-région africaine des pays des Grands Lacs, " a-t-il explicité.

Le ministre Shingiro a précisé que cet accord est un "don" accordé par le gouvernement chinois au gouvernement burundais.

A ce stade, a-t-il indiqué, il n'est pas possible de préciser la valeur financière de ce don.

Pour sa part, l'ambassadrice de Chine au Burundi, Zhao Jiangping, s'est "très ravie" de participer à cet échange de lettres sur le projet pour la réhabilitation, l'extension et la modernisation de l'aéroport international de Bujumbura.

Ce projet, a rappelé l'ambassadrice Zhao, a été initié par les dirigeants des deux pays en 2020.

Mme Zhao a expliqué qu'après presque deux années d'études techniques conjointes et l'impact causé par la COVID-19, la Chine et le Burundi en sont arrivés à la signature de ce projet constitué en trois parties.

Sur ce, elle a cité la rénovation des pistes et les autres stationnements, la réhabilitation de la tour de contrôle et des bâtiments administratifs ainsi que la fourniture des équipements de contrôle aérien, de communication et de météorologie.

L'ambassadrice Zhao a signalé par ailleurs qu'après la signature de cet accord de réhabilitation de l'aéroport de Bujumbura, ce projet en arrive au travail technique.

La partie chinoise est disposée à travailler étroitement avec l'équipe technique burundaise pour rédiger le plan de réfection et pour faire les préparatifs nécessaires afin de mettre en exécution les travaux.

Pour l'ambassadrice chinoise, ce projet reflète aussi "la qualité de l'amitié fraternelle" entre la Chine et le Burundi.

Ce lien d'amitié est marqué par "une confiance réciproque, une solidarité étroite et une coopération gagnant-gagnant," a-t-elle souligné. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher