topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Grâce Ruhwikira défend les droits des femmes autrement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

Deutsche Welle, 08.03.2022

 Cette jeune femme a choisi la musique comme canal de transmission de messages pour la défense des droits des femmes. Elle utilise simplement son art.

Licenciée en communication, Grâce Ruhwikira a choisi la musique comme canal de transmission de messages pour la défense des droits des femmes. Sa nouvelle chanson intitulée "Elle" est dédiée cette année 2022, aux femmes.

"Les droits des femmes sont encore bafoués", s'indigne la chanteuse, qui passe par la musique, la danse et le théâtre depuis 2015 pour faire passer ses messages en faveur de l'émancipation des femmes.

"La musique constitue un véritable canal pour atteindre un plus grand auditoire et inciter ceux qui l'écoutent à se joindre aux efforts entrepris en faveur des droits des femmes et de l'égalité des sexes. Je pense que ça constitue un grand pas en avant pour donner une place importante à la femme", croit la jeune Burundaise.

Tout un combat

L'objectif de l'engagement de Grâce Ruhwikira est "le changement de comportement chez les auteurs de violences faites aux femmes". La chanteuse pense que l'impact d'un tel engagement "se mesure par la réduction des cas de violences faites aux femmes". 

Dans la culture burundaise, les filles n'étaient éduquées que pour s'occuper des travaux ménagers et de l'éducation des enfants. Les rares filles qui allaient à l'école ne pouvaient pas s'orienter dans des filières techniques, réservées aux seuls garçons.

Mais Grâce constate que cela est en train de changer.

Garder espoir 

"Personnellement, je pense qu'il ne faut pas se décourager. Par contre, il faut continuer la sensibilisation des masses", encourage Grâce Ruhwikira.

"Je suis convaincue qu'avec l'apport de la musique, on arrivera à surmonter toutes les épreuves et vivre dans un monde sans violations des droits des femmes. Nous voyons déjà certains résultats positifs, les femmes burundaises on les voit sur des scènes internationales. Et sur place on constate une grande émergence des femmes dans différents domaines", assure-t-elle.

Antonio Guterres : "Les droits des femmes reculent"

A l'occasion de cette journée internationale pour les droits des femmes, le secrétaire général de l'Onu Antonio Guterres a insisté sur l'importance d'une telle célébration.

En cette période de pandémie, les droits des femmes sont en régression, déplore-t-il.

"A l'occasion de la Journée internationale de la femme, nous célébrons les femmes et les filles partout dans le monde. Nous célébrons leurs contributions pour mettre fin à la pandémie de Covid-19. Leurs idées, innovations et activisme qui changent notre monde pour le mieux. Et leur leadership dans tous les domaines de la vie. Mais nous reconnaissons également que dans de trop nombreux domaines, la situation des droits des femmes recule. La pandémie a tenu les filles et les femmes loin des écoles et des lieux de travail. Elles sont confrontées à une pauvreté et à une violence croissantes. Elles sont la cible de violences et d'abus, simplement à cause du genre", estime Antonio Guterres.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher