topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Somalie : attaque des shebab contre une base de l'Union africaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News03/05/2022 - Source AFP

Des militants islamistes radicaux shebab, lourdement armés, ont attaqué mardi une base militaire de la force de maintien de la paix de l'Union africaine en Somalie, faisant des victimes, a-t-on appris auprès d'un commandant militaire local et de témoins.

L'attaque, conduite avant l'aube, a visé une base abritant des soldats burundais de l'Atmis près du village de Ceel Baraf, à 160 km au nord-est de Mogadiscio, selon ces sources.

"Les terroristes ont attaqué tôt ce matin la base de l'armée burundaise près de Ceel Baraf, il y a eu de violents combats et des victimes des deux côtés mais nous n'avons pas davantage de détails jusqu'à présent", a déclaré à l'AFP le commandant militaire local Mohamed Ali interrogé par téléphone.

"Ils ont lancé l'attaque avec l'explosion d'une voiture avant un échange de tirs nourri", a-t-il ajouté. "Des hommes armés shebab ont attaqué la base tôt le matin, il y a eu de fortes explosions et des échanges d'armes automatiques.

Les Burundais ont quitté la base pour entrer dans le village de Ceel Baraf avant que des hélicoptères ne viennent apporter un soutien aérien", a raconté un riverain Weliyow Maalim.

"Les hélicoptères ont tiré des missiles et des rafales de mitrailleuses, nous avons vu de la fumée s'élever au dessus de la base mais nous ne savons rien sur la situation exacte", a dit un autre témoin Ahmed Adan.

Les shebab, liés à Al-Qaïda et qui mènent une insurrection contre l'Etat somalien depuis plus de dix ans, ont revendiqué l'attaque dans un communiqué.

Aucun commentaire n'était immédiatement disponible auprès de la Mission africaine de transition en Somalie (Atmis).

Cette force, dont les effectifs représentent près de 20.000 militaires, policiers et civils, issus de pays africains, a formellement remplacé la force de maintien de la paix africaine en Somalie (Amisom) avec un mandat prolongé fin mars par le Conseil de sécurité de l'ONU jusqu'à fin 2024 pour stabiliser le pays face à l'insurrection islamiste shebab.

L'Amisom avait chassé les shebab des principales villes du pays, dont la capitale Mogadiscio en 2011, permettant l'installation d'un gouvernement et d'institutions fédérales ainsi que la tenue de deux cycles d'élections (2012, 2017) et l'organisation d'un troisième qui devrait s'achever dans les prochaines semaines.

Ces derniers mois, les shebab, affiliés à Al-Qaïda et qui restent implantés dans de vastes zones rurales, ont intensifié leurs attaques dans le pays, revendiquant notamment deux spectaculaires attaques le 24 mars.

L'attaque de mardi intervient moins d'une semaine après la désignation au parlement des présidents des deux chambres, une étape clé ouvrant la voie à l'élection du président de la Somalie. La période électorale a été marquée par des violences et par une intense lutte de pouvoir au sommet de l'Etat, notamment entre le président Mohamed Abdullahi Mohamed, surnommé Farmajo, et son Premier ministre Mohamed Hussein Roble.

Les partenaires internationaux - dont les Nations unies, la mission de l'Union africaine en Somalie et l'Union européenne - ont fait part de leurs inquiétudes au sujet des délais dans le processus électoral, qui selon eux distraient le gouvernement du combat contre les shebab ou encore des risques de famine dans le pays.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher