topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L'armée burundaise perd 10 soldats dans l'attaque d'el-Baraf en Somalie (officiel) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News04/05/2022 - Source Agence Anadolu

- Vingt terroristes ont été tués selon l’armée burundaise

L'armée burundaise a annoncé, mercredi, la perte de dix soldats dans l'attaque menée mardi contre une base de l'Union africaine à el-Baref en Somalie.

L'armée burundaise s'exprimait via communiqué de presse émis, mercredi, par l’état-major de la Force de défense nationale du Burundi (FDNB) et dont Anadolu a eu une copie.

« Le contingent burundais déplore 10 militaires tués, 5 portés disparus et 25 blessés. 20 terroristes du groupe Al-Shabab ont été tués », précise ce communiqué signé par le Colonel Floribert Biyereke, porte-parole de la Force de défense nationale du Burundi (FDNB).

Ledit communiqué précise que cette attaque a été menée à l’aide des véhicules piégés, des kamikazes et des hommes lourdement armés et que des combats violents ont eu lieu provoquant des dégâts des deux côtés.

« Il est manifeste que l’objectif poursuivi par Al-Shabab est d’entraver les efforts déployés par l’ATMIS (Mission de Transition de l’Union Africaine en Somalie) pour ramener la paix sur toute l’étendue de la Somalie », souligne-t-il, notant, néanmoins, que malgré la volonté affichée par ces terroristes pour saboter les efforts déployés, ‘’ le contingent burundais reste déterminé à apporter sa contribution pour restaurer la paix durable et la stabilité en Somalie’’.

Ainsi, la FDNB demande, à travers ce communiqué, aux militaires de rester vigilants et de redoubler d’efforts pour déjouer toute manœuvre ennemie. Et d’exprimer ses sincères condoléances aux familles des militaires qui se sont sacrifiés pour la paix et la stabilité internationale.

Cette attaque a été condamnée, mercredi, par le gouvernement somalien qui a, d’ailleurs, demandé de l’aide à la communauté internationale. Un message relayé aussi par le Président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, qui a lancé un appel à la communauté internationale pour « accroître son soutien aux services de sécurité somaliens et à la mission ATMIS » et «relever les défis sécuritaires » en Somalie.

Pour sa part, le président burundais, Evariste Ndayishimiye, a condamné, énergiquement cette attaque. « Je me joins à toute l’Afrique qui vient de perdre des fils et filles tombés sur le champ d’honneur pour consoler les familles durement éprouvées », a-t-il écrit sur son compte twitter, mercredi.

Avec près de 5000 hommes, le Burundi est le deuxième pays contributeur aux troupes de l’ATMIS, dont les effectifs représentent près de 20 000 militaires, policiers et civils, issus de pays africains.

L'ATMIS a formellement remplacé la force de maintien de la paix africaine en Somalie (Amisom) avec un mandat prolongé fin mars dernier par le Conseil de sécurité des Nations Unies, jusqu'à fin 2024 pour stabiliser le pays face à l'insurrection d'al-Shabab.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher