topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Près de 200 militaires burundais déployés en Somalie massacrés par des djihadistes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

Le Soir4/05/2022

Les militaires burundais participant à la Mission de transition de l’Union africaine ont été attaqués mardi vers 4 heures du matin par deux véhicules kamikazes lancés contre la porte d’entrée, avant d’être tués.

Relayant l’émotion de ses compatriotes, le président burundais Evariste Ndayishimye a réagi à la mort, ou plutôt au massacre de plusieurs dizaines de militaires en Somalie, déclarant « il n’y a pas de mots assez forts pour dénoncer l’attaque terroriste contre le contingent de soldats burundais ».

Installés dans un campement isolé à El Baraf, au carrefour des routes reliant le nord et le sud du pays, les militaires burundais participant à la Mission de transition de l’Union africaine (Atmis) ont été attaqués mardi vers 4 heures du matin, lorsque deux véhicules kamikazes ont été lancés contre la porte d’entrée.

Plusieurs centaines de combattants djihadistes se sont alors engouffrés dans le camp et, selon nos sources, 173 militaires burundais auraient été tués dont certains dans leur sommeil. D’autres, après avoir tenté de résister, ont quitté la base en emportant leurs blessés.

Cette attaque contre les forces internationales est la plus meurtrière depuis la bataille d’El Adde, en janvier 2016 au cours de laquelle plusieurs dizaines de soldats kenyans enrôlés dans la mission onusienne Amisom avaient été tués.

Des sources militaires burundaises relèvent la brutalité de l’assaut, mais aussi la faiblesse des troupes déployées dans ce milieu hostile et isolé : « nos hommes manquaient d’équipement, de munitions, et même d’encadrement et de carburant… »

A ces critiques contre la chaîne de commandement burundaise s’ajoute l’amertume : « nos soldats se sentent abandonnés alors qu’au pays, 5.000 hommes ont été recrutés pour faire partie des Forces de réserve et d’appui au développement (Frade).

Ces dernières seront déployées sur les collines pour intimider la population et elles recrutent parmi les jeunes Hutus ayant rejoint les rangs des Imbonerakure… Ces milices à la solde du pouvoir sont souvent comparées aux Interhahamwe rwandais, exécutants du génocide.

Par Colette Braeckman

Journaliste au service Monde

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher