topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : réouverture des bureaux de change après deux ans de fermeture Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News07/10/2022 - Source AFP

Les autorités burundaises ont annoncé vendredi la réouverture des bureaux de change, plus de deux ans après leur fermeture décidée par la Banque centrale pour lutter contre la dépréciation du franc burundais.

La Banque centrale du Burundi (BRB) avait annoncé la fermeture définitive le 15 février 2020 de tous les bureaux de change, sanctionnés pour ne pas avoir respecté une réglementation en vigueur qui leur imposait de limiter à 15% leur marge sur les opérations. Le pouvoir avait alors mené une répression contre les cambistes qui n'appliquaient pas de taux fixe.

Seules les banques commerciales étaient depuis lors autorisées à effectuer des opérations de change, mais peu proposent ce service.

"La mesure (...) portant retrait d'agrément des bureaux de change est levée. Les anciens opérateurs dans le secteur et toute personne voulant y opérer sont invitées à se faire enregistrer auprès de la Banque centrale", selon un communiqué signé vendredi par le gouverneur de la BRB, Dieudonné Murengerantwari.

Tout en notant que "l'économie du Burundi est restée résiliente malgré les chocs externes", comme la guerre en Ukraine ou la pandémie de Covid, M. Murengerantwari a également annoncé la levée des restrictions sur les conditions de règlements des transferts internationaux.

"Ces décisions confirment l'ouverture économique et financière du Burundi au monde, ainsi que la reprise des relations avec la Banque mondiale, le FMI et les autres bailleurs de fonds", a déclaré à l'AFP Gilbert Niyongabo, professeur d'économie à l'Université du Burundi, affirmant que "les aides extérieures devraient augmenter à moyen terme".

Le Burundi avait pris en 2020 une série de mesures pour contrôler les devises étrangères en circulation dans un pays en manquant cruellement depuis le début de la crise politique de 2015.

Cette année-là, la candidature à un troisième mandat, controversé, et la réélection de l'ancien président Pierre Nkurunziza - décédé en juin 2020 - avait déclenché un vif mouvement de l'opposition.

La répression brutale de la contestation, qui a fait au moins 1.200 morts et poussé 400.000 Burundais à l'exil, avait déclenché des sanctions financières des Etats-Unis et de l'Union européenne contre le gouvernement dont certaines ont été levées depuis l'arrivée au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye en mai 2020.

Le Burundi, enclavé dans la région des Grands Lacs, est le pays le plus pauvre au monde en termes de PIB par habitant selon la Banque mondiale, selon qui 75% de ses 12 millions d'habitants vivent sous le seuil international de pauvreté.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher