topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Au Burundi, la colère de paysans dépourvus de l'engrais qu'ils ont payé d'avance Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

RFI16/01/2023

Les propriétaires de l'usine qui détient le monopole de la fabrication des fertilisants agricoles tentent de calmer les esprits.

Au Burundi, le gouvernement a interdit depuis 2019 toute importation d'engrais chimiques dans le pays et a octroyé le monopole de sa fabrication à une société, la Fertilisants organo-minéraux Industries (FOMI), qui appartient officiellement à un riche homme d'affaires membre éminent du parti au pouvoir.

Mais les problèmes se sont multipliés. L'usine n'est pas parvenue à satisfaire la demande, alors que les paysans avaient payé d'avance. Un véritable drame dans ce pays où plus de 80% de la population vit d'une agriculture de subsistance.

Les paysans burundais ne cessent de se lamenter depuis l'octroi du monopole de la production d'engrais chimiques à la FOMI, une société de droit privé. La raison ? Les autorités obligent pratiquement ces agriculteurs à payer en partie ou en totalité l'engrais avant qu'il ne leur soit fourni. Un contrat qui n'est pas toujours respecté. Gérard, un paysan du centre du Burundi, ne cache pas sa colère.

« Ici à Gishubi, les paysans ont payé leur engrais de la saison agricole A en septembre, mais une bonne partie n'a pas encore reçu ces intrants agricoles aujourd'hui. Et nous sommes en colère parce qu'on n'a pas encore reçu l'engrais déjà payé. Et maintenant, ils exigent de nous que l'on paye une avance pour l'engrais de la saison B alors qu'on pas encore reçu celui de septembre. »

Il en est de même dans pratiquement toutes provinces du pays.

Vendredi, la FOMI qui a le monopole de production de l'engrais a tenté de rassurer les agriculteurs et les pouvoirs publics en assurant que cette fois, ses produits seront disponibles à partir de lundi et en quantité suffisante.

Sans trop convaincre, car le problème est plutôt « structurel » estime Gabriel Rufyiri, le président de l'Olucome, une organisation de lutte contre la corruption, qui fustige le monopole accordée au propriétaire de l'usine FOMI : « Tout le marché a été donné à une seule société au moment où elle n'est pas capable de satisfaire toute la population. Il faut que le gouvernement change de stratégie parce que enrichir un seul individu au détriment de millions de personnes est inacceptable. »

Conséquence, il y a deux ans, le pays avait perdu une partie de sa production à cause des engrais mal dosés. Cette fois, le Burundi a perdu 40% de la production agricole attendue pour la saison agricole B à cause du manque d'engrais, a reconnu dernièrement le président burundais, Evariste Ndayishimiye. Ni les autorités publiques concernées, ni les responsables de cette usine ne pouvaient être jointes jusqu'à hier soir.

 
Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher