topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du jeudi 07 octobre 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 07/10/2010

● Justice

- Le chef charroi de la Radio publique africaine (Rpa), Faustin Ndikumana, a été conduit ce matin à la prison centrale de Mpimba. Il venait de passer 17 jours dans les enceintes des services de renseignements. Ce matin, le chef charroi de la Rpa avait été sorti de sa cellule et conduit au parquet de la justice de Bujumbura. Auditionné pendant quelques heures par le procureur de la justice en mairie de Bujumbura, Il a été vite conduit à la prison centrale de Bujumbura. (Rpa)

● Sécurité

- Les familles des personnes arrêtées à Gitaza dans la province de Bujumbura se disent sidérés par la disparition des leurs qui ont été arrêtés dimanche par la documentation nationale (police présidentielle). Selon un membre de la famille de l’une des personnes arrêtées, ces dernières ont été arrêtées a cause de leurs  partis politiques. Ils disent que seuls les membres des partis d’opposition ont été ciblés puis arrêtées par la police présidentielle. Des sources de Gitaza citées par les medias disent que les trois personnes sont des démobilisés du parti FNL qui ont été arrêtés et conduits dans un endroit jusqu’ici inconnu. (Rpa)

- Le responsable de la police de Gitaza qui a arrêté les trois jeunes membres du parti FNL n’a pas répondu à aucune question des journalistes. Il a d’abord demandé aux journalistes de saisir le DG de la police et ensuite de chercher le porte-parole de la police pour avoir des éclaircissements sur cette arrestation. En fin, il a dit au médias qu’il n’est pas devant la justice, et que par conséquent, il ne doit pas répondre aux questions des journalistes sur ces arrestations. (Rpa)

- Les personnes dont les cadavres ont été découverts flottant sur les eaux du lac Tanganyika ont été tuées par la police. Telles sont les déclarations des personnes rescapées de ces assassinats ciblés de membres des partis d’opposition. « Nous avons été arrêtés par la police et les trois amis en provenance de Rukaramu ont été mis à part dans un véhicule du commissaire provinciale de la police, du nom de Ntihogora » a déclaré l’un des rescapés de ces massacres du nom de Evariste Ntahiraja. « Apres on n’a pas su où ils ont été acheminés par la police qui les avait gardait dans un véhicule du commissaire de la police de Cibitoke ». (Rpa)

- Le président de l’APRODH, Pierre Claver Mbonimpa regrette que les services de renseignement (police présidentielle) se comportent comme étant au dessus de la loi. « Ils arrêtent des gens la nuit, étant en tenue civiles certaines fois avec des armes » a déclaré le président de l’APRODH. Il demande à la justice de faire son travail et surtout de ne pas arrêter les gens en suivant les procédures juridiques qui ne sont pas en  vigueur au Burundi. (Renaissance)

- Le gouverneur sortant de Cibitoke se dit aussi étonné et surtout sidéré par la découverte des cadavres dans la rivière de cette province qu’il dirigeait depuis la cessation des hostilités entre son parti le FNL et le gouvernement burundais. Simon Bizimungu qui se dit navré par ces massacres sélectives demande à la justice de procéder aux enquêtes pour rétablir les responsabilités et punir sans pitié ceux qui seront reconnus coupables de ces actes de barbaries. (Rpa)

- Les forces de sécurité de la province de Kirundo au nord du Burundi ont fait une fouille perquisition dans trois quartiers du centre urbain de Kirundo. Des sources sur place soulignent qu’un rwandais aurait été arrêté sans aucune pièce d’identité ce qui a étonné les autorités car cet irrégulier vivait dans cette province depuis longtemps. La police dit avoir été informé que ces trois quartiers fouillés étaient soupçonnés d’abriter les malfaiteurs. (Rtnb/Isanganiro)

- Un élève du lycée Rubanga au sud du Burundi a failli mourir suite aux saignements dus à une circoncision lui faite par un autre élève du même lycée. Cet incident a eu lieu ce dimanche pendant que les autres élèves étaient en étude. Apres avoir commis ce forfait, cet élève pourtant de la 2eme année pédagogique a pris la fuite laissant sa victime en train de saigner dans le dortoir. L’élève maladroitement circoncis n’a été sauvé que par ces amis qui lui ont évacué à l’hôpital. (Rtnb/Isanganiro/Bonesha)

● Politique

Le président de la République Pierre Nkurunziza a reçu en audience quatre ambassadeurs qui viennent représenter leurs pays au Burundi, dont celui de la Turquie, d’Iran et de la  Corée du Sud. Selon le porte-parole présidentiel Léonidas Havyarimana, l’Iran a été motivé par beaucoup d’école qui ont été construites lors des travaux communautaires et a souligné que son pays va assister le Burundi en lui octroyant une aide de plus de 2 milliards de franc pour le financement de la construction des écoles. (Rtnb)

- Le porte-parole du président de la République a demandé aux gens qui ne sont pas satisfaits par les nominations des ambassadeurs d’être un peu patient car, selon Léonidas Havyarimana, ce n’est qu’un début des nominations. Ici le porte-parole du présidentiel faisait allusion aux associations de défense des droits de la femme qui se montraient inquiètes par rapport aux récentes nominations des membres des corps diplomatiques burundais à l’étranger, des nominations qui ne comportaient aucune femme. (Rtnb/Renaissance)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher