topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Faim "extrêmement alarmante" dans quatre pays africains dont le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

APA, 12-10-2010

Bujumbura (Burundi) - La faim a atteint des niveaux « extrêmement alarmants » en République Démocratique du Congo, au Burundi, au Tchad et en Erythrée et alarmants dans 25 pays sur 122 en développement étudiés, indique un rapport de l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires reçu mardi à APA.

Cet organisme fait remarquer que la faim dans le monde touche un milliard de personnes et prend des proportions inquiétantes en raison de la pauvreté, des conflits et de l’instabilité politique.

La République démocratique du Congo est le pays qui a subi la plus forte détérioration de l’indice de la faim, souligne le document ajoutant que c’est également celui qui a le plus fort taux de mortalité infantile au monde. A l’exception de Haïti et du Yémen, tous les pays dans lesquels cet indice a atteint un niveau « alarmant » se trouvent en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, souligne le rapport.

Cet indice de la faim dans le monde est calculé à partir de trois indicateurs : la proportion de la population sous-alimentée, l’insuffisance pondérale infantile et le taux de mortalité infantile. La malnutrition chez les enfants de moins de deux ans constitue l’un des principaux obstacles à la réduction de la faim dans le monde, souligne par ailleurs le rapport ajoutant que le manque de nourriture cause chez cette catégorie des dommages physiques et mentaux irréversibles.

"Les conflits qui perdurent depuis la fin des années 1990 ont provoqué un effondrement de l’économie, des déplacements massifs de population et une situation chronique d’insuffisance alimentaire" en République démocratique du Congo, expliquent encore les auteurs du rapport.

"L’accès à la nourriture et sa disponibilité se sont détériorés à la suite de la chute de la production agricole et les régions reculées sont devenues encore plus isolées en raison de la grande pauvreté des infrastructures", ajoute le document.

Il note que l’indice classe les pays sur une échelle de zéro à 100, zéro représentant le meilleur score et 100 le pire. Cependant en pratique aucun de ces extrêmes n’est atteint, indique-t-on.

Ce rapport est publié au moment où le ministère burundais de l’Agriculture et de l’Elevage ainsi que les organisations de la société civile ne cessent de demander à l’Etat de respecter les accords de Maputo qui demandent aux gouvernements d’allouer au secteur agricole au moins 10% de leur budget.

Pour 2010, sur un budget total de 860,927milliards de FBU, l’agriculture a reçu 18,037 milliards de FBU, soit moins de 3%. Ce secteur fait vivre 90% de la population et contribue jusqu’à plus de 50% au PIB procurant au pays plus de 80% de ses recettes d’exportation.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher