topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : l’opération anti-corruption laisse sceptique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Opinion

@rib News, 19/10/2010

Réprimer la corruption ou en faire un monopole du CNDD-FDD ?

Par Sirahenda Jean Gabin

Qui pouvait le croire ? Qui pouvait croire que le régime CNDD-FDD allait réellement appliquer le mot d’ordre tolérance zéro et s’attaquer sérieusement à la corruption, qui semblait être une seconde nature chez les tenants du pouvoir actuel ? Des boucs émissaires ont été arrêtés, mais l’on découvre aujourd’hui les véritables motifs de leur poursuite.

On reproche en effet aux dirigeants de la SOSUMO et de l’OTRACO leur double jeu. En effet, ces responsables auraient cotisé à la fois au CNDD-FDD et au FNL. Histoire d’arroser tous les rosiers car on ne sait lequel fleurira le premier. Ou alors de contourner le principe inique du pouvoir qui ne permet à personne d’occuper un poste de responsabilité, s’il n’a pas la carte du parti présidentiel.

Ces  messieurs avaient, en tout cas, pris soin de se mettre dans les bonnes grâces du Chef : le responsable de la SOSUMO aurait déposé 200 millions sur la table de celui-ci en disant : « Voici ma petite contribution pour les élections ». L’Autre empocha, mais désigna des gens pour suivre comment  il avait fait pour s’enrichir à ce point. Même scénario pour le responsable de l’OTRACO.

Mais, si démasquer le double jeu de  ces gens était relativement facile, la tâche devint plus aisée avec la scission fomentée au sein du FNL. En effet, depuis la démission de Rwasa ourdie par le pouvoir afin de saucissonner ce parti, Miburo est devenu le nouveau chouchou de Nkurunziza. Et pour se faire accepter et bien voir en haut, Miburo n’a pas hésité à trahir les secrets de la maison FNL.

Cependant, bien naïf qui croira que le CNDD-FDD se porte bien : 75% des députés ex CNDD-FDD ont été  mis hors jeu et sont … dépités ; les candidats-présidents, qui avaient battus Nkurunziza au cours du vote préliminaire du conseil des sages, ont fait semblant de ranger l’épée dans le fourreau, mais n’ont pas digéré le forcing de Peter qui a fermé brutalement leurs perspectives légitimes. D’autres voient clairement que le navire CNDD-FDD prend de l’eau : certaines souris songeraient même à le quitter avant qu’il ne sombre pour de bon.

En tout cas, les plus clairvoyants interprètent comme un signe de mauvais augure le fait que la Banque mondiale et le FMI aient éconduit les émissaires de Nkurunziza. On leur aurait montré les photos des cadavres flottant sur la Rusizi en leur disant : « Attention : allez d’abord faire la preuve que vous savez gérer le pays, ensuite vous reviendrez demander de l’argent ! »

D’autres  ne cachent pas leur agacement devant la façon dont les tenants du pouvoir  mettent délibérément en faillite les sociétés publiques afin de mettre en place, sur leur dépouille, leur propre société privée. La preuve ? La SOSUMO. Qui ignore que les plantations de canne à sucre de la Rukoko appartiennent à Nahum et à Nkurunziza ?

D’autres enfin ne comprennent pas les raisons qu’a Nkurunziza de couvrir P. Buyoya en niant que l’armée burundaise avait été envoyée au Congo. Les blessés, et ceux qui ont perdus les leurs dans cette expédition, se sentent insultés par ce mensonge lâche.

Auraient-ils oublié que le pouvoir auto proclamé de Nkurunziza observe les règles de l’honneur comme on observe les étoiles : de très loin ?

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher