topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Poème dédié au 21 octobre, "Umunsi mubi", un jour funeste Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Opinion

@rib News, 21/10/2010

Des questions, encore et encore.

Une minute de silence. Le monde tourne les yeux vers cette date funeste,

Ce vingt et un Octobre, « Umunsi mubi »[1], un jour indigeste,

Comme attestent nos ancêtres d’avant l’arrivée de la veste,  

Le jour qui a emporté à jamais Melchior Ndadaye[2], notre héros national preste.

Seuls ou entourés, à genoux dans une église modeste, l’air céleste,

Des affluents de larmes vont encore couler sur les joues en sieste

De ses génotypes et phénotypes[3], et de ceux et celles pour qui, un seul geste

De l’héros national, est resté comme une estampille asbeste.[4]

La lumière sassée et sacrée de bougies parfumées, toutes en curiosité,

Va tamiser leurs pensées sans nervosité, ni animosité.

En quelques minutes de quiétude celant au plus profond leurs morosités,

Ils vont célébrer le seul fait d’être vivants, après tant de monstruosités,

Même sans somptuosités.[5]

Le cœur au rythme du cortège de mémoires les plus tendres et la générosité

De leur héros familial, sous  l’égide de son impétuosité,

Ils vont gommer, dans un élan de survie, les chroniques de certaines nébulosités.

Au pays, dans une scénographie balayée en protocole quelques jours à l’avance,[6]

Au rythme de discours tildes en tandem,

Relatant  autant des ictères du  moment, de l’avancée de la mouvance, 

Et de leurs propres chelems[7]

Que des raisons de cette journée redevance,

Une symbiose de larmes sincères et celles de crocodile, idem,

Vont arroser et fleurir  les prémisses de la sépulture du sachem,[8]

Comme si c’était un simple renvoi ibidem.[9]

Assassin, assassins de cet « Homme »[10], épices en plus de notre déconfiture,   

Ceux en velours et ceux en mocassins en pourriture,  

Ligotés, cravatés ou même libres dans toutes les tessitures[11]

Comme le dessin de la fumée dans une forêt en friture, 

En ce moment important, mes yeux se tournent vers votre toiture.

J’ai une envie absurde de vilipender  votre fioriture.[12]

Jamais en son nom, ni au nom de qui que ce soit de sa progéniture,

Mais au nom de ma séborrhée rétive[13] et de la garniture et nourriture

De son histoire qui nous triture,[14]

Et, aussi, une réponse de la bergère au berger[15] en écriture.

Puisez dans votre conscience ou ce qui a pris sa place depuis ce jour,

Et dites-moi, pour le compte de quels thaumaturges[16] vous l’avez tué en vautour.

Marchez-vous la tête haute de nos jours, du haut du pourtour de votre tour?

Êtes-vous fiers de votre acte timoré, ignoble et de ses entours?

Dites-moi sans demi-tour si vous avez atteint votre terminus sans détour,

En plongeant votre peuple dans un layon à rayons infinis aux alentours?

En dépit des conseils et mots tendres de son meilleur ambassadeur,

Son père Pie Ndadaye[17], d’autres cascadeurs ont tué le peuple sans pudeur.

Où étiez-vous, quand le Burundi à plat-ventre, bien demandeur,

En quête de l’épicentre intrinsèque[18] de la folie des grandeurs[19]

Successive à la mort de Melchior Ndadaye dans sa candeur,

A trouvé, hier et aujourd’hui encore, un martyr « prêt-à-porter » à la crise sans rondeur,

En l’occurrence « votre victime », décédé dans vos mains, tout en splendeur?

Dites-moi si les milliers de défunts qui ont suivi ont rempli votre sébile,[20] videur.

Avant que son monde bascule dans votre crépuscule, 

Melchior Ndadaye écrivait «Démocratie» avec un «D » majuscule,

Notez, assassin / assassins dans vos opuscules[21]

Qu’il est toujours vivant dans les cœurs des démocrates tubercules.

Je l’articule dans votre clavicule  hercule

Et je le répèterais devant vos matricules.

Comme cette ère nouvelle a besoin de tant de sésames,

Et de nos âmes dans le même cérame[22],

Que Dieu ait pitié de vous et du drame de votre amalgame.

Que Melchior Ndadaye repose en paix que la démocratie clame,

Que son esprit soigne et verdoie[23] notre trame[24]

Et que le seigneur ait son âme.

Régine Cirondeye

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

21 Octobre 2010


[1] Umunsi mubi : Traduction approximative : Un mauvais jour, un jour de malheurs.

[2] Melchior Ndadaye : Héros national du Burundi, assassiné le 21 Octobre 1993.

[3] Le génotype d'un individu est la somme des gènes qu'il possède. Le phénotype, quant à lui, correspond à la somme des caractères morphologiques, physiologiques ou comportementaux qui sont identifiables de l'extérieur.

[4] Asbeste : En métallurgie, un minéral qui résiste au feu, utilisé comme un isolant.

[5] Somptuosités : Luxes, opulences.

[6] Ici l’auteure fait un clin d’œil à qui de droit de veiller à la propreté du monument de la tombe de Melchior Ndadaye qui laisse à désirer la plupart du temps, sauf, pour des raisons évidentes, la veille du 21 Octobre de chaque année.

[7] Chelems : succès, gloires, victoires.

[8] Sachem : Nom de chef des tribus indiennes.

[9] Renvoi Ibidem : Au même endroit dans l'ouvrage, déjà cité. Ici, du déjà-vu.

[10] Homme: Notez le Grand “H”, par respect.

[11] Tessitures : Registres.

[12] Fioriture : Ornement.

[13] Séborrhée: sécrétion excessive de sébum par les glandes sébacées.

[14] Triturer: Écraser, diviser en morceaux, Au Burundi il n’est pas rare de trouver plusieurs versions opposées de la biographie de Melchior Ndadaye.

[15] Bergère au berger. Jeu de mot de l’auteure qui est une femme, utilisant une expression française « Réponse du berger à la bergère », réponse tactique, qui signifie « Vous me faites ceci, je vous fais cela ».

[16] Thaumaturge: Personne qui fait ou prétend faire des miracles.

[17] A la mort de Melchior Ndadaye, Pie Ndadaye son père a demandé au peuple burundais de ne pas s’entretuer pour venger son fils.

[18] Épicentre intrinsèque: La victime, qui blamer.

[19] La folie des Grandeurs: Film de Gérard Oury, très librement inspiré du Ruy Blas de Victor Hugo en  1971. Ici, l’auteure fait allusion aux folies meurtrières qui ont suivi la mort de Melchior Ndadaye.

[20] Sébile: Sac de mendiant.

[21] Opuscule: Carnet, agenda, recueil.

[22] Cérame: Vase antique en terre cuite.

[23] Verdoyer : prendre la couleur verte.

[24] Trame: Étoffe, tissu, toilerie. Ici, qui nous sommes, le tissu social burundais.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher