topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales des jeudi 04 et vendredi 05 novembre 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 05/11/2010

Ø Vendredi 5 novembre 2010

Coopération

- L’Union Européenne aurait joué un rôle important dans la contrainte du gouvernement burundais pour mettre en place une commission d’enquête sur les récentes vagues d’arrestations des membres des partis d’opposition et dont les cadavres ont été découverts plus tard dans des rivières du Burundi. Des sources diplomatiques confirment que n’eut été l’Union Européenne, il serait impossible de mettre en place cette commission d’enquête. Elle serait composée de 6 personnes dont 3 procureurs et 3 officiers de police nationale. (Bonesha)

- Le bureau de l’Ambassade du Japon au Burundi se dit préoccupé par ce qui se dit autour du don de carburant que le japon avait accordé au Burundi et qui a été mal géré. L’ambassadeur du Japon au Burundia dit avoir déjà fait son rapport qu’elle a vite transmis à Tokyo pour des raisons diplomatiques. « Si le Burundi a besoin d’avoir d’autres aides de la part de Tokyo, il faut qu’il se montre capable de gérer ces dons », a déclaré l’ambassadeur du Japon au Burundi, depuis son siège à Nairobi. (Bonesha)

Politique

- Le mandat des démembrements de la CENI touche à sa fin, a annoncé le porte parole de la CENI Prosper Ntahorwamiye. Selon lui, seuls trois personnes vont rester au niveau des provinces tandis qu’au niveau des communes, seule une personne va rester. Selon le porte-parole de la CENI, ce petit personnel va aider à l’ajustement du fichier électoral. (Isanganiro)

- Les élus de la commune de Ngagara au nord de Bujumbura demandent que l’administrateur communal de cette commune soit installé dans les meilleurs délais. Selon un membre du parti UPRONA membre de ce conseil communal, il est inacceptable que la commune reste sans administrateur tandis que les autres communes se développent activement. (Rpa)

- Le commissaire de la CENI chargé de la communication a souligné que seules deux communes n’ont pas encore eu d’administrateurs élus. Ntahorwamiye a fait savoir que seules les communes Kanyosha et Ngagara n’ont pas encore installé leur administrateur communaux mais que les concernés sont en train de se concerter pour trouver solution à ce manquement. (Isanganiro)

Bonne gouvernance

- Le président de l’OLUCOME Gabriel Rufyiri dit avoir rencontré l’ambassadeur du japon au Burundi sur ce même dossier et dit avoir montré certaines zones d’ombres autour de la vente « illégale » du carburant par le ministre des Relations extérieures et de la Coopération, une vente qui a occasionné plus de 2 milliards de perte pour l’Etat burundais. Il dit ne pas comprendre comment une personne peut faire une si grave malversation sans pour autant être inquiétée, comme c’est le cas pour le ministre actuel en charge de la Coopération Augustin Nsanze. (Rpa)

- Un groupe d’experts japonais serait en route de Tokyo vers Bujumbura dans le but de faire des enquêtes sur la vente illicite du carburant accordé au gouvernement burundais par le Japon et qui aurait été vendu illégalement par le ministre de la Coopération, Augustin Nsanze. (Bonesha)

- D’autres sources révèlent que l’équipe sera au Burundi au mois de novembre pour faire ces enquêtes. Les conséquences risquent d’être lourdes si jamais il est confirmé que l’aide japonaise n’a pas été bien gérée, comme le soulignent des sources de l’Ambassade du Japon au Burundi. Ces conséquences risquent d’être la suspension de cette aide et même d’autres aides que le Japon allait accorder aux Burundais. Notons que 5.000 tonnes de riz en provenance du Japon sont déjà à Dar Es Salaam en destination du Burundi. Le Japon venait d’envoyer une trentaine de bus pour la redynamisation de l’office de transport du Burundi (OTRABU). (Bonesha)

Sécurité

- Une femme dont la fille âgée de 14 ans a été violée par un séropositif à Ruziba se dit menacée par la famille de ce violeur. Comme le dit cette femme, la famille du violeur lui a demandé de se taire et de recevoir un terrain de 15mx20m de la part de la famille du violeur pour résoudre cette question à l’amiable. Nimbona Rose qui a refusé cette offre se dit alors menacée de mort par cette famille qui a juré de tuer toute la famille de la victime si elle n’acceptait pas. (Isanganiro)

- Au niveau des organisations de défense des droits de l’homme, c’est une grave désolation. Selon le chargé des affaires juridiques à l’ADDF Deo Niyonzima, même si la victime acceptait cette offre pour résoudre à l’amiable ce problème, la justice continuera son travail car le viol est un crime amnistiable, a–t-il laissé entendre. Il demande plutôt à la famille victime de rejette toute offre et de se confier à la justice pour en finir avec les viols, a–t-il ajouté. (Isanganiro)

Ø  Jeudi 4 novembre 2010

Politique

- Le porte-parole du parti Sahwanya-Frodebu Pancrace Cimpaye appelle le gouvernement burundais à dialoguer avec l’opposition. S’exprimant à partir de sa clandestinité, il a fait savoir que les élections massivement truquées ont causé un climat de suspicion qui a poussé les politiciens de l’opposition à quitter le pays.  Il déplore que Léonard Nyangoma, Agathon Rwasa et autres pères de la lutte armée soient dans la clandestinité alors qu’ils ont contribué pour que le Burundi soit tel qu’il est actuellement. Il demande à la communauté internationale de faire de son mieux pour ramener le gouvernement de Bujumbura sur la table de négociation dans le but de faire participer tout le monde dans la gestion du pays. (Isanganiro)

Sécurité

- Un bijoutier de la commune urbaine de Bwiza a été attaqué par les bandits cette nuit du 3 au 4 novembre. La propriétaire de la bijouterie déplore que la police soit intervenue plus tard après le départ des bandits. « Ils avaient des pistolets et ont dirigé les canons contre nous pendant qu’un autre groupe cherchait de l’argent dans les tiroirs de la bijouterie ». Des chainettes et des gourmettes en or ont été volées par ces bandits comme le soulignent des sources sur place. L’administrateur communal de Bwiza  Mme Esperance Ngerageze a indiqué que sa commune va organiser des réunions de sécurité pour lutter contre ces bandits armés qui sèment la désolation dans Bwiza. (Isanganiro)

- Un véhicule d’une ONG proche à l’église catholique est tombé dans une embuscade ce mercredi soir vers 19h30 sur l’axe routier Bujumbura-Buhonga pendant qu’une équipe qui voyageait à bord de ce véhicule rentrait sur Bujumbura. Une personne qui a requis l’anonymat et qui voyageait au bord de ce véhicule a  signalé que ce groupe leur a dérobé des montres, téléphones portables et l’argent. « Ils nous ont dit que nous avons triché les élections avant de nous dérober de tous nos biens », a déclaré une des victimes de ce vol à main armée de ce mercredi soir près de la capitale Bujumbura. (Isanganiro)

- Le gouverneur de la région sud du Rwanda, frontalière au Burund,i vient de prendre une décision de fermer toutes les voies secondaires servant de liaison entre le Rwanda et le Burundi. Le motif de cette décision serait la perturbation de la sécurité au sud du Rwanda par des éléments en provenance du Burundi, comme des sources proches du gouverneur de la région sud du Rwanda l’ont souligné. Selon ces mêmes sources, plus de 60% de cas de viols sont attribués à des Burundais, aux voleurs des motos et autres maux. Selon les responsables des provinces du nord du Burundi frontalières au Rwanda, ils n’ont pas été associés lors de la prise de cette décision. (Rpa)

- Un membre influent du part FNL a été tué dans la nuit de mercredi par des gens en uniforme non encore identifiés. Léonard Nduwayo, père de 6 enfants, a été tué à Mubone de la commune Muhuta dans la province de Bujumbura. Fidèle d’Agathon Rwasa, il avait reçu plusieurs menaces de morts mais n’avait pas accepté de renoncer aux activités politiques de son parti le FNL. L’administrateur communal de Muhuta Jonathan Nkeshimana déplore cet assassinat sélectif mais souligne que jusqu’à présent la sécurité était bonne dans sa commune. Une source proche de la famille de la victime a confirmé que les criminels se sont introduits dans sa maison et lui ont administré 12 coups de poignard. Il l’ont transporté jusqu’à l’école primaire de Mubone où le corps de la victime a été découvert ce matin criblé de balles et comportant beaucoup de traces d’une grave mutilation. (Isanganiro/Bonesha)

- Une personne a été tuée à Kizi en commune de Ndava de la province de Mwaro, au centre du Burundi. Etienne Ndabitunzeko a été tué par coups de poignards par un groupe de gens armés qui s’est introduit dans sa maison ce mercredi soir. Sa femme a fait savoir que ces criminels se sont scindés en deux et le premier groupe est entré dans la maison pour tuer ce paysan, tandis qu’un autre groupe est resté dehors dans le but de gêner toute éventuelle intervention. (Rpa/Isanganiro)

Bonne gouvernance

- Le deuxième vice-président de la République Gervais Rufyikiri s’est montré préoccupé par la montée de la corruption dans le secteur de l’urbanisme. Qualifiant de honte le fait de ne pas faire de service à ceux qui le désirent, Rifyikiri déplore le fait que certaines personnes arrivent à avoir des parcelles mêmes pour les enfants alors qu’il y a d’autres n’en ont pas. « Nous vous exhortons de changer ce comportement avant qu’il ne soit tard », a mis en garde le deuxième vice-président de la République, s’exprimant à Gihanga lors d’un entretien avec des responsables de l’urbanisme. (Rtnb)

Justice / Droits de l’homme

- Plusieurs personnes seraient détenues illégalement dans les différents cachots du Burundi. Telle est la  principale conclusion d’une étude commanditée par le ministère burundais de la Justice. Marie Ancilla Ntakaburimvo a souligné que cette étude permettra de connaitre sa situation carcérale réelle des prisonniers burundais. Cette étude a montré que les procureurs violent la loi sur les détentions en prolongeant les délais de détention sans motifs valable. (Rtnb)

- Selon le procureur général de la République Elysée Ndaye, ce n’est pas nécessaire de procéder aux punitions des procureurs qui ne respectent pas la loi sur les détentions. Ce qui importe, selon le procureur Ndaye, ce sont les conseils à prodiguer aux procureurs qui ignorent la loi ou qui le font sciemment pour que la prochaine fois ils montrent un bon exemple. (Rtnb)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher