topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Prestation de serment du président réélu de Tanzanie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 07/11/2010 - Source PANA

Prestation de serment du président réélu de Tanzanie

Le président tanzanien, Jakaya Mrisho Kikwete, lors de son discours d'investitureLe président tanzanien, Jakaya Mrisho Kikwete, qui vient d'être réélu à la tête de son pays pour un nouveau mandat, a prêté serment ce samedi à Dar es-Salaam, la capitale, en promettant d'accorder une haute priorité à la préservation de la cohésion et de la paix nationales.

M. Kikwete a constaté dans un bref discours que la période préélectorale a mis en évidence des tendances discriminatoires basées sur les différences religieuses et ethniques parmi la population.

"Nous ne devons laisser personne perturber la paix et la tranquillité de cette nation. Nous ne pouvons survivre et progresser dans un environnement d'hostilités", a dit M. Kikwete, tout en remerciant les Tanzaniens de lui avoir renouvelé leur confiance.

M. Kikwete et son colistier, Mohammed Gharib Bilal, nouveau vice-président tanzanien, ont prêté serment devant le président de la Cour suprême, Agostino Ramadhan, pour diriger ce pays d'Afrique de l'est au cours des cinq prochaines années.

Il entame ainsi son deuxième et dernier mandat à la tête de la Tanzanie, conformément à la Constitution du pays qui lui interdit de briguer un troisième mandat.

Les présidents Mwai Kibaki du Kenya, Jacob Zuma d'Afrique du Sud, Joseph Kabila de la RD Congo, Rupiah Banda de Zambie et Robert Mugabe du Zimbabwe ont assisté à la cérémonie organisée à Uhuru Stadium, où a été signé le traité d'indépendance de la Tanzanie, il y a 49 ans.

Parmi les autres invités de marque figuraient le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, le Premier ministre du Mozambique, Aires All, celui du Rwanda, Bernard Makuza, le vice-Premier ministre du Swaziland, Themba Masuku, le président de l'Assemblée nationale du Malawi, Henry Chimunthu Banda et le premier vice-président du Burundi, Thérence Sinunguruza.


AFP, 06/11/2010

Tanzanie : le président Kikwete réélu, l'opposition revigorée

DAR ES-SALAAM — Le président sortant tanzanien, Jakaya Kikwete, 60 ans, a été réélu pour un second mandat de cinq ans à l'issue des élections générales de dimanche marquées toutefois par une poussée au Parlement de l'opposition qui a fait le plein des voix dans les grandes villes du pays.

M. Kikwete a obtenu 61,17% des voix, devançant largement ses deux principaux adversaires, le candidat du parti Chadema, Wilbrod Slaa, crédité de 26,34% et celui du Front civique uni (CUF), Ibrahim Haruna Lipumba, qui recueille 8,06% des suffrages.

"Je déclare à présent que Jakaya Kikwete a été élu président de la République unie de Tanzanie", a proclamé le président de la Commission Lewis Makame.

"Je vous félicite président Kikwete pour votre réélection et espère que vous tiendrez vos promesses. J'espère aussi que vous travaillerez sur les chantiers mis en avant par les partis d'opposition pendant la campagne, notamment l'éradication de la pauvreté, l'amélioration de l'éducation et des infrastructures", a déclaré M. Lipumba lors de la cérémonie.

"Je dois reconnaître que la compétition a été âpre, reflétant les progrès de la démocratie dans le pays et le fait que les partis politiques sont à présent plus forts", a réagi de son côté M. Kikwete, faisant part de sa "satisfaction".

De fait, les élections parlementaires, dont la totalité des résultats n'était pas encore connue, ont vu une percée du parti Chadema qui obtient au moins 23 sièges (contre cinq dans l'Assemblée sortante), la plupart conquis dans les grands centres urbains du pays, notamment Dar es-Salaam, Mwanza (ouest) et Arusha (nord).

Le parti au pouvoir Chama Cha Mapinduzi (CCM-Parti révolutionnaire) conserve toutefois une écrasante majorité avec au moins 187 sièges (sur 239 élus). Le CUF ravit 17 sièges, dont 16 sur l'archipel de Zanzibar et un en métropole, en la personne du premier député albinos élu dans l'histoire du pays.

M. Kikwete doit prêter serment samedi à partir de 10H00 (07H00 GMT) au stade Uhuru, à Dar es-Salaam, où fut proclamée l'indépendance de l'ex-Tanganyika en 1961.

Le taux de participation aux élections s'élève à 42,84%, une affluence bien inférieure à celle du scrutin de 2005 (72%) qui s'était soldé par une très large victoire de M. Kikwete à la présidentielle, avec 80% des voix.

Ces élections, les quatrièmes organisées en Tanzanie depuis le retour au multipartisme en 1992, se sont globalement déroulées dans le calme, dans ce pays d'Afrique de l'Est de plus de 43 millions d'habitants répartis sur un territoire grand comme la France et l'Allemagne réunies.

Plusieurs petites manifestations, parfois accompagnées d'échaufourrées, ont toutefois émaillé les cinq jours de dépouillement des bulletins de vote, des militants d'opposition critiquant la lenteur des opérations, synonyme selon eux de trucage des résultats.

Mercredi, le candidat du Chadema, M. Slaa, avait demandé la suspension de l'annonce des résultats, arguant d'écarts entre ceux annoncés par la Commission électorale et ceux enregistrés par des agents de son parti sur le terrain.

La Tanzanie a été largement épargnée par les troubles politiques et les divisions ethniques ou religieuses depuis sa création officielle en 1964 avec le rattachement de l'archipel de Zanzibar à l'ex-Tanganyika.

Autre fait marquant de ce scrutin, l'archipel de Zanzibar a étrenné dans le calme une nouvelle disposition constitutionnelle, adoptée par référendum début août, prévoyant le partage du pouvoir entre les deux partis arrivés en tête des élections pour éviter les violences post-électorales récurrentes.

Le candidat du parti au pouvoir, Ali Mohamed Shein l'a emporté de justesse contre celui du CUF Seif Sharif Hamad.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher