topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du lundi 29 novembre 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 29/11/2010

● Politique

- Le porte-parole du gouvernement burundais Philippe Nzobonariba s’en est pris à Human Rights Watch qui accuse le pouvoir de Bujumbura de réduire au silence l’opposition politique. Selon Nzobonariba, le rapport de HRW est un acte de vengeance contre le pouvoir de Bujumbura qui avait expulsé Neela Ghoshal en mai dernier. (Rtnb)

- Les partis membres de la coalition ADC-Ikibiri félicitent Human Rights Watch et sa représentante Neela Ghoshal au Burundi sur le rapport récemment publié dénonçant la restriction de l’espace politique pour les partis d’opposition. Selon Chovineau Mugwengezo, porte-parole de cette coalition de 11 partis, le pouvoir de Bujumbura devrait plutôt féliciter la représentante de HRW sur son rapport qu’elle vient de publier. (Rtr)

- Le délégué général du Forum pour le Renforcement de la Société Civile, Pacifique Nininahazwe se dit lui aussi préoccupé par les propos du porte-parole du gouvernement burundais Philippe Nzobonariba. Selon Nininahazwe, le gouvernement burundais s’est contenté de qualifier HRW comme étant en train de se venger à cause de l’expulsion de sa représentante au Burundi, il y a quelque mois. « Le gouvernement devrait plutôt donner des explications sur des accusations portées contre lui que de crier de la vengeance contre lui », a laissé entendre le délégué général du Forsc. (Rtr)

- Le Centre d’Alerte et de Prévention des Conflits (Cenap) fait savoir que le Burundi pourrait faire face à une autre guerre civile si jamais le pouvoir de Nkurunziza ne dialogue pas avec les partis d’opposition. Selon une étude menée par les experts de cette institution, les conflits ethniques ont laissé place aux conflits politiques et cela risque d’occasionner des affrontements politiques si le pouvoir de Bujumbura ne fait pas tout ce qu’il fait pour écouter les partis d’opposition et respecter les droits de l’homme. (Rtnb)

● Sécurité

- Un homme du nom de Leon est emprisonné dans les cachots de la police à Buganda suite à des allégations selon lesquelles il serait impliqué dans une vente de spermatozoïdes qu’il recueille chez de jeunes adolescents. Des sources sur place à Buganda disent que des rumeurs circulaient depuis longtemps sur un commerce des spermatozoïdes sans pour autant savoir qui sont ces trafiquants, leurs clients ou leurs fournisseurs. Selon l’administrateur de Buganda où a été surpris cet homme, les enquêtes ont déjà commencé mais on avance déjà une hypothèse de sorcellerie derrière cette vente de spermatozoïdes des adolescents de Buganda. (Rtnb)

- Une femme et son enfant de 6 mois ont été tués par grenade dans la nuit de ce dimanche à lundi sur la colline Kavumu de la zone Kiyenzi de Bujumbura Rural. Selon le père de la famille Egide Bizimana qui avait réussi à se cacher sous son lit, les tueurs étaient armés de fusils et ont demandé à la femme où était son mari et celle–ci avait fait savoir que son époux était absent. Les malfaiteurs ont par la suite lancé une grenade à travers la fenêtre et cette femme et son bébé de 6 mois sont morts sur le champ. Ce père de famille soupçonne certains membres de sa famille à cause de conflits liés aux propriétés. (Isanganiro)

- Le chef de Zone Kiyenzi a fait savoir que deux personnes de cette famille ont été arrêtées par la police pour des raisons d’enquêtes. Il a fait savoir également que la population avait refusé d’inhumer ces corps qui étaient en morceau suite à cette attaque à la grenade qui les avait dépecés en petit morceau. Selon ce chef de zone, la population voulait juste se faire justice n’eut été l’intervention de l’administration et de la police. Ces corps ont été enterrés dans la mi-journée par la même population. (Isanganiro/Rpa)

- Une personne a été tué par un certain Jimmy à Bubanza tandis qu’un enfant qui était avec lui a été grièvement blessé. Le tueur est qualifié de malade mental. Des sources de cette partie du pays font état de la dégradation de la sécurité ces derniers jours. Ces mêmes sources disent que la victime venait du marché avec un enfant du voisin quand ce malade mental les a vu et a couru derrière eux jusqu’à les rattraper et les a poignardé  sur place. Cependant, l’enfant qui a été blessé légèrement selon des sources médicales, doit rester à l’hoptital pour des raisons de contrôle médical. (Rpa/Bonesha)

● Société

- Le directeur du Lycée Makamba au sud du Burundi réfute les allégations selon lesquelles il aurait usé de son pouvoir pour violer une élève de la classe de 10è de son établissement. Selon Jean Baptiste Ndayiragije, il s’agit tout simplement de personnes qui veulent noircir son image et qui sont mécontents de la position qu’il occupe dans ce lycée le plus vaste de la province Makamba. (Isanganiro)

- Des associations de défense des droits des enfants se disent cependant étonné par la lenteur de ce dossier alors que le violeur avait déjà avoué avoir commis le forfait. Selon Petronie Ndayirorere, de l’Association ABANA Makamba, le directeur du Lycée Makamba devrait être déjà en prison pour ce forfait. Selon la direction de l’éducation à Makamba des enquêtes sont en cours pour connaitre la réalité sur ces accusations. (Isanganiro)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher