topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La BM va injecter 15 millions USD dans le secteur énergétique en crise au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 02 décembre 2010

Clotilde NizigamaBujumbura, Burundi - La Banque mondiale va injecter 15 millions de dollars américains sous forme de don dans le secteur énergétique burundais pour aider à l’amélioration de la capacité et la fiabilité des services de production, transport, distribution et gestion de l’électricité dans le pays, a annoncé la ministre burundaise des Finances, Mme Clotilde Nizigama.

L’extension de la centrale thermique de Bujumbura, la capitale et poumon économique du pays, fait partie des principales composantes du projet d’urgence, selon les termes d’une convention passée, mercredi, entre l’Etat burundais et la Banque mondiale, a fait savoir la ministre Nizigama.

La centrale thermique d’occasion est pour le moment d’une faible capacité de production de seulement cinq mégawats.

L’autre composante du projet porte sur la remise en bon état de certaines centrales hydroélectriques d’importance vitale pour le pays, a-t-elle encore précisé.

Les trois principales centrales hydroélectriques datent des années 1980 et fournissent tant bien que mal à ce jour une vingtaine de mégawats pour des besoins estimés à plus du triple de cette quantité installée.

Le réseau de transport et distribution de l’électricité est également vétuste et va, de ce fait, bénéficier d’une partie du financement de la Banque mondiale, a encore détaillé la ministre Nizigama.

L’amélioration de la gestion de la facturation et des arriérés de paiement de la part de la Régie de production de l’eau et électricité (REGIDESO) ou encore l’acquisition des carburants sont autant d’autres volets qui ont été retenus dans le financement de la Banque mondiale.

Outre la vétusté des équipements hydroélectriques, l’absence d’investissements nouveaux, les aléas climatiques, le gaspillage, les raccordements sauvages, la mauvaise gestion financière, les dettes de l’Etat envers la REGIDESO sont autant d’autres facteurs souvent évoqués pour expliquer la crise énergétique qui freine le développement socio-économique du pays.

L’absence d’énergies alternatives et les demandes sans cesse croissantes des villes naissantes en électricité figurent également au nombre d’autres facteurs explicatifs de la tension sur le courant au Burundi où l’on est encore en dessous de 50 mégawats pour satisfaire tous les besoins nationaux.

On rappelle que le pays est, de surcroît, importateur d’une partie du courant utilisé localement de la Société internationale des grands lacs (SINELAC) basée en République Démocratique du Congo (RDC) voisine.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher