topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : la police présidentielle véritable usine à terroristes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 03/12/2010

Des agents de la Documentation nationale du Burundi, la police présidentielle (services secrets), sont cités ces derniers jours dans des actes de tueries sans nom.

Un agent de la Documentation dénommé Egide Bweso a assassiné la nuit de ce jeudi à vendredi le chef de zone Kiyenzi, Jean Bosco Bugingo, vers 20H.

Comme l’a raconté sa femme Evanise Nihereza, des hommes armés sont entrés à l’intérieur de leur parcelle en escaladant le mur autour de leur maison et ont été vu en premier lieu par l’enfant de la victime.

« Mon mari est allé voir ce qu’il y avait dehors et des coups de feu ont suivi » a raconté la femme de la victime, tout en ajoutant que son époux avait eu des accrochages avec certains agents de la documentation.

Il avait même reçu des lettres lui demandant de quitter le parti FRODEBU pour adhérer au parti présidentiel, ce qu’avait refusé la victime, a raconté Evanise, l’épouse de la victime.

Cependant, du coté de la police présidentielle, les choses sont tournés autrement.  Après avoir assassiné le chef de zone Kiyenzi, le dénommé Egide Bweso, connu de tous comme agent des services secrets a été tué par ces compères qui l’ont confondu avec celui qu’ils étaient venu assassiner.

« On l’a reconnu comme étant au service des renseignements », a déclaré le secrétaire communal de Kanyosha Ferdiand Nkurunziza, ce qui a été confirmé par l’administrateur communale de Kanyosha, Evariste Ndabakeneye, qui a fait savoir que cet agent avait gardé une dent contre le chef de zone Kiyenzi qui avait refusé d’adhérer au parti présidentiel et surtout après avoir réussi à faire sortir de la prison des gens que ces agents de la documentation avaient mis enprisonné, nous a-t-il dit.

Un dénommé Famili, lui aussi agent de la documentation, a voulu tuer un certain Juma Idrissa de Buterere ce jeudi matin vers 7h alors qu’il se préparait à aller au travail. Comme l’a dit sa femme, son mari a été sorti de sa maison par cet agent de la documentation nationale qui a tiré sur lui mais ne l’a pas atteint car il s’est glissé derrière la maison et a disparu dans la nature. « Depuis ce temps, on ne l’a pas encore revu et Famili est revenu dire qu’il doit le tuer même un autre jour », a-t-elle raconté.

Notons que même les organisations de lutte pour les droits de l’homme avaient alerté depuis longtemps sur le manque de discipline des agents de la documentation nationale. L’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch, avait pointé du doigt ces agents qui arrêtent les gens et les torturent, allant jusqu’à commettre des meurtres extrajudiciairement. [MG]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher