topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Des enfants burundais rapatriés peuvent désormais écrire leur histoire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

HCR, 21 décembre 2010

Des élèves de Cendajuru au Burundi reçoivent leur sac à dos contenant du matériel scolaire.PARIS, France Des fournitures scolaires ont été distribuées début décembre à des enfants rapatriés au Burundi, auparavant exilés en Tanzanie, dans trois villages isolés du Burundi. Cette opération s'est déroulée grâce à l'initiative d'Amitié Internationale Scoute et Guide (AISG), qui a récolté les fonds nécessaires, et du HCR avec l'aide des Guides du Burundi.

Quelque mille élèves burundais ont ainsi reçu des cartables contenant des stylos, des règles, des crayons, des cahiers et des crayons de couleur... Autant de fournitures scolaires indispensables pour ces enfants défavorisés originaires de la province de Cankuzo pour qui ces fournitures scolaires, considérées comme acquises par la majorité des élèves du monde occidental, ont un parfum d'avenir. Les besoins sont immenses dans ce pays. L'opération n'a toutefois pu cibler que certains enfants parmi les plus vulnérables et âgés de 6 à 12 ans en moyenne.

Interrogée par Martine Lévy, ancienne Présidente d'AISG, qui a porté à bout de bras ce projet, Louise, une petite fille réfugiée qui vit à Cendajuru, gardait précieusement ses crayons de couleurs usés dans un vieux sac en plastique pour les protéger de la pluie. « Je suis contente car je n'avais plus de crayons. Désormais je vais avoir de nouveau des crayons pour écrire », a-t-elle déclaré, très émue. Le manque de fournitures scolaires et les conditions de vie difficiles constituent des obstacles à une scolarité épanouie.

« Dans le reportage télévisé diffusé sur la RTNB (Radio Télévision nationale du Burundi), on peut voir que tous les enfants ont été ravis de ces dons. C'était un moment magnifique. L'émotion qui se lisait sur les visages de Martine Lévy et de Simone Nedelec (Représentante de la Fédération des Associations d'Anciens du Scoutisme en France), entourées des équipes du HCR sur place et des Guides du Burundi, a conforté le bureau de Paris dans l'objectif de renouveler cette opération pour d'autres enfants réfugiés », a déclaré Fadma Moumtaz, en charge du projet au bureau du HCR à Paris.

Cette idée a vu le jour en 2008, à l'occasion de la Journée mondiale du réfugié, organisée par la représentation du HCR à Paris et qui avait réuni des femmes réfugiées parmi lesquelles Madame Jacqueline Banyaka. Cette dernière, enseignante dans la commune de Cendajuru au Burundi et ancienne réfugiée dans un camp du HCR en Tanzanie, avait souhaité que le HCR et l'AISG s'occupent de ces enfants en plein désarroi. Ils avaient été déracinés durant la guerre. Aujourd'hui rapatriés au Burundi grâce à l'aide du HCR, ils n'étaient toutefois pas scolarisés. Le principal frein à une scolarisation de qualité et à la réussite des élèves rapatriés est de nature économique.

La scolarisation des enfants réfugiés et rapatriés au Burundi est l'une des priorités du HCR. Le taux de scolarisation de ces enfants ne cesse toutefois de croître. Il a en effet atteint 30 % pour l'année 2008-09 dans le secteur primaire. Depuis huit ans, l'enseignement des niveaux primaires et secondaires dispensés dans les camps de réfugiés burundais en Tanzanie et dans les classes burundaises a été harmonisé, afin de faciliter l'intégration des élèves rapatriés dans le système scolaire burundais.

En 2008, environ 387 000 enfants rapatriés de Tanzanie en âge d'être scolarisés devaient apprendre une nouvelle langue et s'habituer à une nouvelle école au Burundi. Depuis 2006, le Gouvernement du Burundi a décidé de la gratuité de l'éducation primaire, ce qui a entraîné une affluence importante. De ce fait, certains enfants n'ont pas pu être inscrits à l'école, faute de place.

Le Gouverneur de la région a accueilli positivement l'initiative menée début décembre. Néanmoins, si cette mission a rencontré un vif succès, elle a également souligné les besoins importants du pays en matière d'éducation, ce qui affecte tout particulièrement les enfants réfugiés et rapatriés des écoles primaires. L'éducation est un défi essentiel à relever pour l'avenir des enfants rapatriés.

Par Marion Lesueur à Paris, France

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher