topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du lundi 3 janvier 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 03/01/2011

● Politique

- Vendredi dans son discours à la Nation à l’occasion du nouvel an, le président de la République, Pierre Nkurunziza, a rejeté toute forme de négociation avec les partis d’opposition. Selon le président Nkurunziza, aucune négociation allant dans le sens de spolier le pouvoir de la population ne sera acceptée. Selon le Chef de l’Etat, seul le forum permanent des partis politiques, initié par le gouvernement sera financé avec les fonds de l’Etat. En plus, Pierre Nkurunziza a fait savoir que bientôt une loi régissant l’opposition sera mise en place pour permettre à la démocratie de bien s’enraciner dans son pays. (Rtnb/Rpa/Bonesha/isanganiro)

- Selon le président du Forum Permanent des partis politiques, Melchiade Nzopfabarushe, c’est une grande nouvelle que le Forum vient d’apprendre de la part du président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza. Selon lui, il faut que tous les partis politiques adhèrent à ce Forum pour soumettre leurs doléances. Le financement des partis d’opposition et la loi régissant l’opposition politique vont faire que les partis qui n’ont pas de chances d’être élus par la population de pouvoir implanter leurs structures en se servant du financement qui sera accordé par l’Etat. (Isanganiro)

- Selon le porte-parole de l’opposition burundaise réunie au sein de l’ADC-Ikibiri, Chovineau Mugwengezo, parle d’un manque de volonté du président de la République pour dialoguer avec l’opposition dans le but de vider les questions épineuses qui hantent l’opposition dans le pays. Selon Mugwengezo, il y a des cas d’intimidation des membres de l’opposition par les services de renseignement, des exécutions extrajudiciaires des membres de l’opposition et autres maux sans qualifications qui pèsent lourdement sur l’opposition. (Rpa/Bonesha)

- Chovineau Mugwengezo dit que ce n’est pas le moment de reconnaître ou d’adhérer au Forum des partis politiques car c’est une forme de montrer à la communauté internationale que les partis dialoguent alors que l’opposition est menacée par les arrestations et les exécutions extrajudiciaires. « Que le gouvernement accepte de négocier avec l’ADC-Ikibiri sinon il n’y a pas raison de montrer à la communauté internationale le contraire de ce qui se fait au Burundi », a laissé entendre le porte-parole de l’opposition burundaise. (Bonesha)

● Sécurité

- Un commerçant de la zone Buvyuko de la commune Musigati à Bubanza a été tué ce samedi vers 20h du soir par un policier qui était en congé. Selon des sources sur place, ce policier a demandé à la victime et à ses hôtes de venir l’aider à éteindre sa maison qui brulait. Mais il a fait sortir sa kalachnikov et  a tiré à bout portant sur le commerçant et l’a abattu de 4 balles dans la poitrine et celui-ci est mort sur le champ. (Rpa/Rtnb/Isanganiro/Bonesha)

- Le petit frère de la victime qui a été blessé a été évacué vers l’hôpital de Bubanza. Cependant, jusque ce dimanche, il n’avait pas été encore soigné suite au manque de la caution pour se faire soigner. Les sources policières disent que ses bourreaux ont été arrêtés et qu’il s’agit d’un policier et de son petit frère qui sont actuellement entre les mains de la police. La police de la province de Bubanza souligne qu’à part cet incident inattendu et malheureux, aucune autre personne n’a trouvé la mort durant tout le weekend de la fête du nouvel an. (Isanganiro/Rpa)

- Le gouverneur de la province Bubanza Jacques Kenese souligne lui aussi que la sécurité est totale dans sa province, bien qu’elle soit en phase IV. Selon lui, l’incident de ce weekend est lié à des litiges fonciers et les enquêtes sont en cours, a-t-il déclaré. Cependant, il regrette le fait que la population environnante a été révoltée jusqu’à vouloir se faire justice. Il déplore que cette même population soit allée jusqu’à brûler la maison de la mère des bourreaux et dévasté leurs champs. (Rema)

- Le porte-parole de la police Pierre Chanel Ntarabaganyi déplore la mort d’un commerçant de Kivyuka à Musigati suite au manque de discipline du policier malgré qu’il était l’un des chargés à la protection des institutions. Il déplore lui aussi que la population ait tenté de se faire justice mais fait savoir que la mère des bureaux a été protégée par la police en attendant que la tension retombe au sein de la population de Kivyuka qui est révoltée après la mort de l’un des leurs. (Rtnb)

● Education

- Les enseignants de l’Université du Burundi risquent d’entamer un mouvement de grève suite à la non mise en application de la sentence arbitrale vielle de plus de 8 ans. Selon Kakana, président du syndicat STUB des enseignants et personnels de cette même Université, même d’autres mesures contraignantes seront prises pour contraindre l’Université à s’asseoir avec eux. (Isanganiro)

- Selon Kakana, la ministre des Finances a revu à la baisse basse le budget alloué au fonctionnement de l’Université du Burundi, ce qui pourra affecter le fonctionnement de cette institution étatique. Plus de 800.000.000F ont été diminués par rapport au budget de l’année dernière. Kakana se dit étonné par cette manœuvre de la ministre des Finances car, selon lui,  il fallzit plutôt augmenter le budget que le diminuer. (Rpa)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher