topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Rwanda : des ex-dignitaires condamnés dénoncent une justice inféodée à Kagame Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 17/01/2011 – Source AFP

Quatre anciens proches du président rwandais, condamnés vendredi par contumace à de lourdes peines de prison notamment pour "atteinte à la sûreté de l'Etat", ont dénoncé dimanche une justice "utilisée" par le chef de l'Etat Paul Kagame contre ses "ennemis".

La Haute cour militaire a condamné à des peines allant de 20 à 24 ans de réclusion l'ex-chef d'état-major de l'armée, le général Faustin Kayumba Nyamwasa, l'ancien patron des renseignements extérieurs, le colonel Patrick Karegeya --tous deux exilés en Afrique du Sud--, l'ancien directeur de cabinet de M. Kagame, le major Théogène Rudasingwa et l'ancien procureur général Gerald Gahima, étant réfugiés aux Etats-Unis.

"La justice militaire rwandaise n'est pas indépendante, elle est plutôt utilisée par le président Kagame pour persécuter le personnel tant civil que militaire, qu'il considère comme des ennemis politiques", ont réagi les quatre hommes dans un communiqué commun.

"Nous réitérons que nous sommes innocents des crimes pour lesquels nous étions poursuivis. Nous ne sommes pas des criminels mais des patriotes militant pour la fin de la dictature et pour l'avancement de la liberté", poursuit le texte.

Les quatre anciens dignitaires, devenus de farouches opposants au président Kagame, ont été condamnés sur la base d'écrits et de déclarations hostiles au régime. Ils ont également été reconnus coupables de "trouble à l'ordre public, injures et diffamation, sectarisme et association de malfaiteurs".

"Les charges contre nous ont des motivations complètement politiques. L'objectif de cette affaire est de supprimer l'opposition politique, de priver les citoyens rwandais du droit à la participation politique, de consolider le pouvoir dictatorial et de cacher la vérité sur la déplorable situation des droits de l'homme et l'état de la gouvernance au Rwanda", affirment les condamnés.

Ce jugement "n'aura aucun effet sur notre détermination à mettre fin à la dictature au Rwanda", assurent-ils, dénonçant au passage "l'arrogance et la soif de vengeance de Kagame contre d'anciens collègues en conflit avec lui".

Anciens réfugiés tutsi ayant grandi en exil en Ouganda comme Kagame, ils avaient, dans un document publié début septembre 2010, dressé un bilan très négatif des libertés dans leur pays depuis l'arrivée au pouvoir de M. Kagame en 1994.

Avec d'autres exilés rwandais, ils ont lancé le 12 décembre près de Washington un parti d'opposition, le Rwanda National Congress.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher