topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Saisie d'armes et de tenues militaires à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 25/09/2008

Bujumbura, Burundi - Quelque 15 grenades, 6 fusils de différents calibres, 8 chargeurs et 12 tenues militaires ont été saisis jeudi matin à Nyakabiga, un quartier résidentiel du centre-ville de Bujumbura, suite à une fouille-perquisition matinale dans des ménages, a indiqué à la PANA, le porte-parole de la Police nationale du Burundi (PNB), Channel Ntarabaganyi.

Une opération similaire avait été menée la veille à Ruyigi, une province fortement insécurisée du sud-est du Burundi où la police nationale a pu mettre la main sur 9 grenades détenues illégalement par des civils, a encore fait savoir la même source.

Des vols à main armée et des règlements de compte, surtout sur fond de conflits fonciers, sont autant d'actes criminels fréquemment signalés à travers le pays et qui ont poussé la police nationale à surprendre régulièrement chez eux des civils en possession illégale d'armes à feu, pour juguler la criminalité grandissante au Burundi.

Le cas le plus dramatique et récent de règlement de comptes est survenu le mois dernier à Gitega, une province du centre du Burundi où un homme a lancé une grenade dans une foule d'invités à une cérémonie de mariage de son demi-frère, faisant une vingtaine de tués et plus de 60 blessés à des degrés divers.

Le criminel croupit actuellement en prison pour avoir voulu régler de manière aussi sanglante un simple conflit foncier avec son demi-frère, selon une enquête policière.

Concernant l'origine des armes qui continuent de semer la désolation dans le pays, le porte-parole de la police nationale a rappelé que le pays tente difficilement de sortir de plus de 14 ans de guerre civile à l'ombre de laquelle les citoyens se sont considérablement équipés en engins de la mort.

Certains citoyens ont été directement armés par le gouvernement dans le cadre d'une politique nationale d'autodéfense civile au plus fort de la guerre, a-t-il expliqué.

D'autres burundais, animés de mauvaises intensions, continuent à s'approvisionner en armes sur les marchés de la sous région des grands lacs où sévissent toujours des guerres civiles comme en République démocratique du Congo (RDC), a poursuivi M. Ntarabaganyi.

Des armes ayant servi dans la guerre civile des années 1990 au Rwanda voisin auraient également terminé leur course au Burundi, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, les armes les plus fréquemment saisies au Burundi, comme les grenades à longue manche ainsi que les fusils de type Kalashnikov, sont de fabrication chinoise et russe, d'après toujours le responsable policier.

Dans sa tentative de juguler la criminalité grandissante, le gouvernement burundais a nommé dernièrement une nouvelle commission nationale de lutte contre la prolifération d'armes légères et de petit calibre en lui dotant d'un consistant budget annuel de 300 millions de francs burundais (près de 300.000 dollars us) pour l'aider à mieux s'acquitter de sa tâche.

Le bureau intégré des nations unies au Burundi a également fourni à la nouvelle commission une assistance financière ponctuelle de 500.000 dollars.

La précédente commission a été dissoute sur un maigre bilan de quelque 5.000 armes à feu retirées dans la population en deux ans d'existence, alors que les enquêtes disponibles font état de plus de 100.000 ménages encore en possession illégale d'armes au Burundi.

Le problème de méthodologie du désarmement de la population reste néanmoins posé et bien d'experts trouvent que le volontariat ne serait pas la meilleurs façon de convaincre les citoyens à se séparer de leur moyen d'autodéfense ou de "survie matérielle" alors qu'ils les ont acquis souvent au prix fort.

D'autres pays ayant connu des guerres civiles comme le Burundi s'en sont mieux sortis en proposant une arme contre un intéressement matériel ou financier, indique-t-on dans les milieux sécuritaires à Bujumbura.

On rappelle enfin qu'en plus de la criminalité isolée et imputable en grande partie à la paupérisation de larges couches de la population désireuses de survivre par tous les moyens, la paix au Burundi reste suspendue à la conclusion d'un accord global et définitif de cessez-le-feu entre le pouvoir central et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, dernière rébellion encore active dans le pays).

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher