topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : l’opposition réfute être à l'origine d’une nouvelle rébellion Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 27/01/2011

L’Alliance des Démocrates pour le Changement au Burundi (ADC-Ikibiri) une coalition de partis politique de l’opposition, rejette le contenu du rapport de Human Right Watch (HRW) selon lequel certains membres des partis d’opposition réunis au sein de l’ADC-Ikibiri, surtout les FNL, auraient quitté leurs foyers pour regagner le maquis.

« Nous ne sommes pas prêts à faire la guerre et notre option est surtout politique que militaire », a déclaré le porte-parole de l’ADC-Ikibiri, Chovineau Mugwengezo.

« Notre bataille n’est pas celle de faire retomber notre pays encore une fois dans une crise de guerre civile » déclare le porte-parole de l’ADC-Ikibiri, tout en ajoutant qu’au Burundi la vie des opposants politiques et de la société civile est devenue compliquée ces derniers jours suite aux intimidations et arrestations des membres de l’opposition.

Le rapport annuel de HRW pointe du doigt les irrégularités qui ont émaillé les élections qui viennent de dérouler au Burundi, surtout en ce qui concerne le non-affichage ou indisponibilité des procès verbaux après dépouillements.

Apres le marathon électoral, l’organisation de défense des droits de l’homme avait déploré le silence de la communauté internationale sur les cas d’arrestation des membres des partis d’opposition ainsi que sur des séries d’exécutions extrajudiciaires. HRW déplorait aussi la découverte des corps d’anciens membres du parti FNL flottant dans les eaux de lacs et rivières après leur arrestation par la police.

C’est cette situation qui aurait poussé, selon le rapport de HRW, certains membres des partis d’opposition, surtout les FNL, à regagner le maquis.

Neela Ghoshal, représentante de HRW au Burundi mais vivant au Kenya depuis son expulsion par Bujumbura, a fait savoir que des preuves sur l’insécurité grandissante pour le moment au Burundi font penser qu’il y a quelque chose qui se prépare. Selon elle, des positions militaires attaquées à chaque instant dans certains endroits témoignent de la présence d’un groupe armé bien qu’il n’est pas encore connu réellement.

Pour rappel, des tracts avaient été découverts dans les environs de la ville de Bujumbura, il y a quelques jours, qui appellent les gens à s’unir avec une nouvelle rébellion en gestation.

Des tracts du genre avaient été découverts aussi à Muyira après une attaque attribuée par la police aux bandits armés. Cette attaque avait été revendiquée par une rébellion qui n’a cependant pas révélé son nom. Ces mêmes tracts disaient qu’une rébellion était déjà née et que personne n’avait plus à le douter en l’assimilant aux bandits armés.

Une attaque meurtrière dirigée contre la position militaire de Kiyenzi de la commune Kanyosha avait couté la vie à 8 policiers selon des sources sur place. Cependant, la police avait déploré la mort de 2 policiers uniquement et de plusieurs blessés.

Une récente attaque a eu lieu dans la commune de Buyengero de la province Bururi. Cette attaque du weekend dernier a couté la vie à deux policiers et leurs fusils ont été emportés par ces présumés rebelles burundais. [ND]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher