topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi pressé de nommer les membres de la Commission des Droits de l’Homme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 02/02/2011 – Source OHCHR

Burundi : l’expert indépendant des Nations Unies presse le gouvernement d’établir effectivement la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme

GENÈVE (2 Février 2011) – L’Expert indépendant, Fatsah Ouguergouz, a salué l’adoption de la loi créant la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme et a encouragé les autorités à établir effectivement et rapidement cette Commission. Le Parlement puis le Sénat ont adopté la loi créant la Commission fin décembre, loi qui a été promulguée par le Président de la République le 5 janvier 2011.

« J’appelle les autorités burundaises à procéder rapidement à la nomination des commissaires suivant un processus ouvert, transparent et démocratique, garantissant une participation effective de toutes les entités sociales concernées », a demandé l’expert indépendant mandaté par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies de fournir une assistance technique au gouvernement afin d’améliorer la situation des droits de l’homme.

« Des mesures doivent être prises afin d’assurer le fonctionnement régulier et efficace dans l’esprit des Principes de Paris**, particulièrement concernant les garanties d’indépendance et de pluralisme de cette Commission », a déclaré M. Ouguergouz.

L’Expert indépendant a pris note avec satisfaction que « la plupart des observations formulées par le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme le 23 décembre 2009 ainsi que mes propres préoccupations exprimées lors de ma récente visite au Burundi concernant le projet de loi initial ont été prises en compte et que certaines de ses dispositions ont été modifiées en conséquence ».

« Je demande néanmoins aux autorités burundaises de prendre des mesures susceptibles d’assurer l’autonomie financière de cette nouvelle institution comme gage de son indépendance effective », a souligné M. Ouguergouz.

« Une étape essentielle du processus de création de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme a été franchie » a déclaré l’expert indépendant. « J’invite maintenant tous les partenaires du Burundi à apporter leur appui à la mise en place de cette institution ainsi qu’au démarrage de ses activités ».

L’Expert indépendant sur la situation des Droits de l’Homme au Burundi, Fatsah Ouguergouz (Algérie), a été nommé avec effet au 1er aout 2010. Il est juge à la Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples à Arusha, Tanzanie. Il a travaillé la Cour Internationale de Justice et au Bureau des Affaires Juridiques des Nations Unies. Il a également enseigné à l’université de droit de Yale ainsi que dans d’autres universités à Washington, Paris et Genève. M. Ouguergouz est l’auteur de nombreuses publications de droit international, droits de l’homme et sur les mécanismes de protection des droits de l’homme en Afrique et a conseillé l’Union Africaine sur ces questions.

NdlR : OHCHR = Office of the UN High Commissioner for Human Rights (Haut-Commissariat aux droits de l'homme)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher