topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Absence très remarquée de l’opposition chez le ministre de l’Intérieur Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 02/01/2011

Le ministre burundais de l’Intérieur Edouard Nduwimana a déploré mardi l’absence des partis d’opposition réunis au sein de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (ADC-Ikibiri). « C’est regrettable qu’il y aient des partis qui optent pour la politique de la chaise vide » a déclaré le ministre Nduwimana dans une réunion avec les partis politiques burundais.

« C’est aussi dommage qu’il y ait des partis politiques qui se confondent avec certaines personnes fondatrices ou membres de ces mêmes partis. On dirait que le CNDD sans Nyangoma n’existe pas ou le FNL sans Rwasa n’existe pas », a laissé entendre le ministre de l’Intérieur.

Lors de cette réunion, qui se veut désormais mensuelle, le ministre de l’Intérieur a fait savoir que la sécurité est bonne sur tout le territoire national sauf dans la commune de Kanyosha en province de Bujumbura, qui est instable par manque de l’administrateur  communal. Du reste, a souligné le ministre, aucune rébellion n’est en gestation sauf qu’il y a eu des gens qui ont cherché à l’établir bien avant les élections mais qui ont échoué.

Cependant, les affirmations du ministre semblent avoir révolté la population de Benga dans la zone de Muyira et celle de la zone Kiyenzi de la commune Kanyosha dans Bujumbura.

Des sources proches de ces populations civiles se disent lassées par la présence des groupes armés qui attaquent avec technicité des positions policières. Elles ajoutent que cette commune de Kanyosha n’a plus d’autorités à la base, la majorité d’entre elles ayant opté pour la clandestinité par crainte d’être assassinés par ces groupes armés qui opèrent uniquement la nuit.

Au niveau de l’opposition politique, l’ADC-Ikibiri de dit étonné par l’attitude du ministre de l’Intérieur qui convoque des réunions des partis politiques pour parler d’un agenda qui n’entre pas dans ses compétences.

« Ce n’est le ministre de l’Intérieur qui doit parler de la sécurité alors qu’il y a un ministre en charge de cette même sécurité », a déclaré le président du Frodebu, Léonce Ngendakumana, qui assure la présidence tournante de l’ADC-Ikibiri.

« D’ailleurs, le ministre de l’Intérieur n’a pas de bonnes relations avec les partis d’opposition surtout ceux de l’ADC Ikibiri car il milite pour leurs démembrements », a martelé  Léonce Ngendakumana, qui ajoute que le gouvernement devrait se mettre sur la table de négociation entre les protagonistes politiques plutôt créer des ailes au sein des partis politiques burundais.

Cependant, Léonce Ngendakumana garde la main tendue vers le président de la République, lui demandant de lancer des négociations entre l’opposition et le gouvernement en vue de parler de la sécurité, des droits de l’Homme, de la dilapidation des deniers publics et bien d’autres maux qui hantent le pays actuellement.

« Nous ne pouvons pas refuser de rencontrer le président de la République aussi longtemps qu’il reste le père de la Nation » a déclaré le président en exercice de l’ADC-Ikibiri. [ND]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher