topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Le Gouverneur Jacques Mnani rate une occasion de se taire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 17/02/2011

Le gouverneur de la province de Bujumbura Rural, M. Jacques Mnani, a qualifié de « fous » les gens qui tirent des coups de feu dans cette province.

« La sécurité est totale, d’ailleurs à 100% bonne, et ceux qui tirent ne sont que des fous » a-t-il déclaré ce mardi à des journalistes à la fin des cérémonies d’installation du nouvel administrateur de la commune de Kanyosha.

Cependant, la population de Kiyenzi ne comprend pas les propos de leur gouverneur. « Ils disent toujours que la sécurité est totale alors que nous passons les nuits dans les marais par craintes d’être tués la nuit » a réagit un citoyen sous couvert d’anonymat trouvé sur place.

Cette population a révélé que trois collines de Kiyenzi étaient encerclées ce mardi par des militaires lourdement armés à la recherche des « bandits », comme les officiels les appellent, pour ne pas reconnaitre qu’il s’agit d’une rébellion en gestation.

« Les dires de notre gouverneur ne nous rassure pas » a ajouté madame Kagoma Elisabeth, qui s’est demandé le type de société que serait le Burundi si les fous étaient armés.

« Si les fous sont armés qu’en est-il des paysans normaux » s’est-elle interrogée. « C’est-à-dire que nous n’avons pas de lois qui nous protègent jusqu’à ce que les fous arrivent à avoir des armes » a-t-elle ajouté.

« Ici chez nous les militaires tirent, la police tire et même les bandits tirent, est-ce que tous ces gens sont des fous ? » s’est interrogé un autre vieillard du nom de Hagema Gaspard trouvé à Ruyaga ce mardi.

« Je pense que notre gouverneur s’est trompé car les autorités d’en haut tiennent toujours le même langage alors que c’est nous le bas peuple qui payons la lourd tribu » a ajouté M. Hagema tout en demandant au gouvernement d’amorcer les négociations avec un quelconque groupe armé pour avoir la paix dans tous le pays.

Ce n’est pas la première fois que certaines autorités burundaises ratent une occasion de se taire.

Dans un passé récent, l’ancien gouverneur de la province de Muyinga, qui était jadis membre du parti au pouvoir, avait fustigé la découverte des corps sans vie flottant dans les eaux de la rivière Ruvubu. « Tous les cadavres sont les mêmes » avait-il déclaré. Fabien Ndayishimiye, avait aussi interdit l’enterrement digne d’un certain Jackson Ndikuriyo, ancien policier qui était reconverti en politique.

Rn ce temps, le ministre de la communication Kalenga Ramadhani avait défrayé la chronique en déclarant que le pouvoir pouvait donner le jet présidentiel Falcon 50 gratuitement puisqu’il était élu. Le pouvoir était accusé par l’opinion nationale et internationale d’avoir vendu illégalement cet avion. [ND]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher