topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Un haut cadre du pouvoir pour des négociations avec l'opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 28/02/2011 – Source Xinhua

Manassé NzobonimpaUn haut cadre du parti Cndd-Fdd au pouvoir au Burundi depuis 2005 sort du silence et hausse le ton en demandant qu'il y ait des négociations politiques pour la paix au Burundi.

« Au lieu de sacrifier d'autres vies humaines alors que le mobile de ces tueries a une autre connotation politique liée au refus des résultats des dernières élections, nous trouvons que les négociations inter burundaises sont incontournables. Pour rétablir la paix au Burundi, seules les négociations politiques devraient être privilégiées », a indiqué à la presse dimanche soir Manassé Nzobonimpa, secrétaire général du Conseil des Sages du parti Cndd-Fdd, le plus haut organe de ce parti, organe dirigé par la chef de l'Etat Pierre Nkurunziza.

C'est la première fois depuis la fin des élections générales de 2010 contestées par plus d'une dizaine de partis  que le parti présidentiel accepte publiquement qu'il y ait des négociations qui ont toujours été prônées par les partis d’opposition.

Les autorités burundaises ont toujours refusé des négociations directes entre le gouvernement et les partis regroupés au sein de l'Alliance des Démocrates pour le Changement au Burundi (ADC-Ikibiri), privilégiant plutôt le dialogue au sein du Cadre permanent de dialogue des partis politiques, ce que refuse l'ADC-Ikibiri qui dit que les questions de l'heure dépassent le cadre des partis.

Manassé Nzobonimpa, député burundais de l'Assemblée législative de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Est (East African Community, EAC), explique sa position par l’expérience du passé : « Les noms calomnieux que le pouvoir de l’époque collait à notre mouvement pendant que nous étions encore sur le champ de bataille ne l'ont aidé en rien pour freiner les pourparlers », explique Manassé Nzobonimpa.

Le 2 août 2002 le Cndd-Fdd, alors le mouvement rebelle, a signé un accord de cessez-le-feu avec le gouvernement burundais de l'époque qui le traitait de « Mouvement Tribalo-Génocidaire ». Dans cette sortie du député Manassé Nzobonariba, il revient sur certaines des questions de l'heure évoquées ci-dessus que l'ADC-Ikibiri voudrait discuter directement avec le gouvernement actuel de Bujumbura.

Il s'agit de la corruption, des malversations économiques, des tueries sélectives sur base d'appartenance politique, des violations des droits de l'homme, etc.

Cette sortie intervient au lendemain d'un tract mettant toutes ces questions au dos d'un groupe au sein du parti au pouvoir, un groupe composé selon Manassé Nzobonimpa de « ventriotes qui gèrent le parti en privilégiant le musèlement ».

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher