topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : L'armée censure le bilan des soldats tués en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 03/03/2011 – D'après Xinhua

L'armée burundaise a animé ce mardi dans les locaux de son état-major une conférence de presse au cours de laquelle elle a annoncé qu'elle rend hommage aux militaires du contingent burundais de l'AMISOM tombé sur le champ d'honneur en Somalie.

« Nous rendons hommage aux militaires de la paix tombés sur le champ d'honneur ainsi que leurs familles et encourageons tous les militaires de garder la même détermination pour aider le peuple somalien », a indiqué le Général-Major Godefroid Niyombare, le porte-parole de l'armée burundaise.

La conférence de presse intervient au lendemain du rapatriement ce samedi 26 février 2011 des corps de six militaires (chiffre officiel, de très loin inférieur aux nombres obtenus selon des témoignages militaires et médicales sur place, NdlR) tombés sur le champ de bataille en Somalie au cours des affrontements entre le mouvement insurrectionnel AL Shabab et les militaires burundais de l'AMISOM, c'était mercredi le 23 février 2011.

Le porte-parole de l'armée s'est toutefois refusé de dire le nombre total des militaires burundais qui ont été tués cours de ces affrontements pour le respect du métier et des familles éprouvées. Il déplore les pertes subites du côté des militaires burundais et même du côté des insurgés.

« Il y a eu des dégâts très importants du côté de l'ennemi mais nous déplorons les morts parce que nous ne sommes pas en Somalie pour tuer les Somaliens. Du côté de nos militaires, l'art du métier ne me permet pas de faire le bilan car la perte d'un seul militaire est de trop dans notre armée et est un coup fatal surtout pour la famille éprouvée », a ajouté le Général-Major Godefroid Niyombare.

Malgré ces pertes enregistrées et d'autres morts que le contingent burundais de l'AMISOM a déjà enregistrées depuis qu'il est en Somalie en 2007, le porte-parole de l'armée burundaise se montre satisfait du travail accompli au cours de ces affrontements.

« Nous avons un bilan positif parce que l'objectif a été atteint et jusqu'à présent il est bien consolidé. Je sais bien que nos militaires sont de vaillants guerriers dans la pauvreté de leur équipement. Appuyés par les forces gouvernementales, ils ont réussi à arracher des insurgés deux positions stratégiques de Gashandiga et de Milk factory (Laiterie) », a ajouté le Chef d'état-major de l'armée burundaise.

Il persiste et signe que le contingent burundais de l'AMISOM ne se retirera pas de la Somalie tant qu'il accomplit convenablement ses missions et que les Nations Unies et l'Union Africaine ne le lui demandent pas.

Le Burundi a répondu à l'appel du Conseil de paix et de sécurité des Nations Unies qui a permis le 19 janvier 2007 le déploiement de l'AMISOM en Somalie et a aujourd'hui quatre bataillons.

L'AMISOM a pour mission de soutenir le gouvernement fédéral de transition dans ses efforts de restaurer et de stabiliser la paix et la sécurité en vue d'un dialogue inclusif entre les somaliens. Elle a également la mission de protéger le personnel du gouvernement ainsi que ses locaux.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher