topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du lundi 07 mars 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 07/03/2011

● Politique

- Le 2è Vice-président de la République Gervais Rufyikiri a souligné ce lundi à Mwaro que le Burundi est devenu tellement corrompu jusqu’à ce que les bailleurs refusent d’aider dans presque tous les projets de développement. « Quand nous allons à l’étranger, à la recherche des aides pour le développement, nous nous heurtons aux gens qui nous obligent de revisiter notre politique en matière de gouvernance avant d’avoir du financement » a regretté Gervais Rufyikiri. (Rtnb/Rpa)

- Le président de la ligue des jeunes du parti présidentiel, M. Ezéchiel Nibigira, monte aux créneaux pour accuser à son tour le Secrétaire général du Comité des sages du Cndd-Fdd, Manassé Nzobonimpa, d’avoir purement et simplement menti en déclarant que ce jeune de moins de 40 ans aurait empoché d’énormes sommes d’argent qui lui ont permis de construire une villa de près de 2 millions de dollars. Selon Nibigira, c’est un simple souhait de le voir riche dans les prochains jours, sinon il souligne qu’il n’a même pas un dixième de cette somme dont Nzobonimpa l’accuse d’avoir détourné. (Rpa/Isanganiro/Bonesha)

- Le député représentant le Burundi à l’EALA M. Nzobonimpa Manassé avait déclaré que certains membres influents du parti au pouvoir sont allés plus loin jusqu’à piller les caisses de l’Etat. Il avait déploré que personne ne s’inquiète de cette situation tandis que les caisses de l’Etat sont vidées chaque jour. Nzobonimpa avait récemment dévoilé certains noms de grandes personnalités du régime à commencer par le président du parti présidentiel Jérémie Ngendakumana qui a trempé dans une affaire de détournement de 15 milliards de francs burundais, depuis 2007 en collaboration avec la ministre des Finances Clotilde Nizigama et le ministre de l’Education de l’époque Saidi KIbeya, (Isanganiro/Rpa/Bonesha)

- Le ministre de la Bonne gouvernance et de la privatisation M. Jean-Baptiste Gahimbare a fait savoir que la justice peut se saisir pour réanalyser le dossier de détournement des 15 milliards car, selon lui, personne n’est au dessus de la loi. Selon le ministre Gahimbare, il fallait cependant que le député Nzobonimpa fasse un effort pour montrer des preuves de cette dilapidation pour aider la justice à faire bien son travail. « Si vous avez des preuves selon lesquelles il y aurait des malversations et corruptions il faut le signaler le plus rapidement possible pour que la justice fasse son travail » a lancé le ministre Gahimbare. (Isanganiro)

Sécurité

- Le porte-parole du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, le colonel Gaspard Baratuza a souligné que les militaires de l’Amisom ont ces derniers jours repris du terrain face aux insurgés islamistes somaliens AlShebab. Une déclaration qui tombe juste après les propos tenus par le Chef d’Etat Major appelant les Burundais à ne pas porter attention sur l’effectif des soldats burundais morts en Somalie durant ces opérations militaires. Le porte-parole du ministère de la Défense poursuit en disant que le Burundi restera toujours en Somalie aussi longtemps que nécessaire pour instaurer la paix dans ce pays en anarchie depuis 1991. (Isanganiro)

- Le porte-parole de la Défense a fait savoir que les positions anciennement occupées par les islamistes ont été récupérées par l’Amisom, en offensive contre eux depuis le 25 février dernier. « Actuellement, les Alshebab ont perdu presque toutes leurs positions stratégiques dans la ville de Mogadiscio depuis un certain temps » déclare le porte-parole de l’armée burundaise, le colonel Baratuza. (Isanganiro)

- En plus selon colonel Baratuza, les islamistes ont tout fait pour mener un combat médiatique en faisant circuler sur le net des photos qui ne sont pas réellement fiables pour montrer qu’ils ont réellement battu les soldats de l’Amisom. « Méfiez-vous des informations diffusées sur les sites internet car actuellement, les insurgés ne font qu’un combat médiatique » a-t-il souligné. (Isanganiro)

- Un militaire de l’armée burundaise a été tué à Muhuta en province de Bujumbura rurale dans la nuit de dimanche à lundi par des personnes non encore identifiées. Selon des sources sur place, c’était aux environs de 20h quand un groupe de militaires faisant leur patrouille s’est heurté à un groupe d’homme armés avec qui il a échangé des tirs. Ce militaire a été atteint de balles et est mort sur le champ, comme l’ont précisé ces sources. (Isanganiro/Rpa)

- Une femme connue sous le nom de Ngendabanka du village de paix de Rumonge en province de Bururi a été arrêtée ce lundi matin par la police de Rumonge pour avoir tué son nouveau-né, il y a quelques jours. Selon des sources sur place, cette femme avait été surprise en train de jeter son nouveau-né qu’elle aurait eu en dehors de son mariage légal. Depuis, elle avait disparue. Elle a été appréhendée alors qu’elle cherchait à faire sortir ses vêtements qu’elle avait laissés dans sa maison. (Isanganiro)

- Plus de 3000 munitions ont été saisies dans la commune de Buterere ce lundi matin. Des policiers assurant la sécurité sur la route Bujumbura-Bubanza ont vu un jeune qui voyageait sur d’un vélo transportant des bidons. Tandis qu’ils s’approchaient, ils ont vu le cyclistes courir à toute vitesse laissant le vélo sur place. C’est ainsi que la police a pu finalement constater que dans ces bidons, il y avait des munitions. (Rtnb)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher