topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Appel à des " négociations" inter-burundaises : le pouvoir dit "non" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 26/03/2011

Le président du parti Frodebu Léonce Ngendakumana s’est dit déçu par le manque de volonté d’en découdre avec les saboteurs de la République qui ne cessent de piller les caisses de l’Etat.

Dans une conférence de presse animée jeudi à Bujumbura, le président en exercice de l’opposition burundaise réunie au sein de l’ADC-Ikibiri a souligné que le gouvernement, à commencer par le Chef de l’Etat lui-même, se montre de plus en plus faibles devant les réseaux des corrupteurs, qui sont visiblement plus riches que le gouvernement lui-même.

« Au lieu de punir les gens accusé de corruption, le président traine à prendre sa position », a déploré Léonce Ngendakumana.

Léonce Ngengakumana a souligné que même les négociations entre les partis d’opposition et le pouvoir de Bujumbura sont incontournables suite à la dégradation de la sécurité ces derniers jours.

« Le climat politico-sécuritaire, n’est pas du tout bon. Il y a des cas de malversations économiques qui ne sont pas punis et nous devons faire des négociations dans les plus brefs délais pour limiter les dégâts » a martelé le président en exercice de l’ADC-Ikibiri.

En plus, Léonce Ngendakumana a fait savoir que même les autres sujets pourraient être abordés, entre autre l’octroi des postes aux membres des partis qui ne sont pas au gouvernement.

« Actuellement, le parti au pouvoir veut croire que tous les postes lui appartient alors qu’il y a des postes techniques qui peuvent être occupés par d’autres », a souligné le président du Frodebu, ajoutant que l’ADC-Ikibiri est prêt à négocier avec le gouvernement, mais que celui-ci continue à s’entêter.

De son coté, le président du parti présidentiel, Jérémie Ngendakumana, dit ne pas comprendre le pourquoi de ces négociations.

« Que celui qui a des problèmes particuliers se confie au Forum des partis politiques » a souligné le président du Cndd-Fdd, ajoutant que le pays n’est pas agressé pour entamer des négociations.

L’ancien chef d’Etat burundais Sylvestre Ntibantunganya a de son coté estimé que le dialogue entre les partis politiques est nécessaire dans le but d’éviter que le pays ne retombe dans le chaos d’une guerre civile, avant d’être rejoint par les membres de la société civile, au cours d’ n débat radio diffusée ce jeudi soir à la maison de la presse.

Gertrude Kazoviyo, en tant que vice-président de l’OAG et qui avait fait une analyse sur le rôle du dialogue dans la société burundaise, a fait savoir que le dialogue s’impose même dans les moments les moins tendus, contrairement à la réalité actuelle au Burundi. [JMM]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher