topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi Coup de Cœur : Défendre les enfants albinos Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diaspora

Le Télégramme, 30 mars 2011

La semaine passée, la Quiméproise Marie-Rose Nshimirimana s'est envolée pour Bujumbura, capitale du Burundi. De là, elle ira rejoindre sa ville natale, Gitega. Avec, à cœur, la défense des enfants albinos.

Là-bas l'attendent les responsables d'Addis-Galicia, l'ONG espagnole qui rayonne sur plusieurs nations d'Afrique noire et notamment au Burundi et par qui elle est mandatée depuis novembre 2009. Là-bas aussi l'attendent des enfants un peu particuliers, exclus, bannis, considérés comme des « demi-dieux » mais des demi-dieux sources de maléfices et qu'il faut donc exterminer : les albinos.

Fondatrice fin 2002, à Quimper, de l'association Burundi Coup de Cœur et arrivée en France en 1995, Marie-Rose Nshimirimana s'est d'abord battue pour les orphelins et les veuves victimes de la guerre civile de 1993 et du Sida qui sévissait au même titre que les machettes.

Collégienne lors de l'épuration ethnique de 1972, elle a connu et traversé les épopées macabres qui ont laissé sa terre exsangue. Elle, de père Hutu et de mère Tutsi, fuyant une nation reconvertie dans la violence, fait face maintenant au malheur des enfants albinos.

Sordide sorcellerie

Ces derniers sont entre 700 et 900 dans le pays qui compte huit millions d'êtres, au mieux « parqués » dans des centres, au pire éparpillés dans des cases isolées, en proie à la furie superstitieuse. Car ici, ce n'est pas une question de racisme contre les blancs mais bien la crainte du maléfice, la sorcellerie poussée dans ses retranchements les plus sordides, jusqu'à la vente de membres humains aux voisins.

Le cas est plus représentatif en Tanzanie, pays limitrophe et largement plus vaste géographiquement. Mais une récente loi condamne sévèrement l'assassinat des enfants albinos. Alors, les « gourous » tanzaniens commandent leurs victimes au Burundi où le gouvernement fait mine de ne pas y voir grand-chose.

Des « mercenaires » assassinent et dépècent les enfants sur place - souvent abandonnés à la naissance ou réfugiés - et vendent leurs membres aux sorciers du pays voisin qui se dédouanent de ce fait de l'acte de mort. Les membres sont alors brûlés ou enterrés, créant dans l'esprit collectif une source de bienfaisance et de prospérité...

Alors, ici, on se bat pour leur protection, contre cet acharnement digne d'une Place de Grève moyenâgeuse, contre les enlèvements. Mais il y a beaucoup de travail et ils sont extrêmement malheureux, rejetés de tous. Marie-Rose reviendra dans trois mois, avec un dernier bilan de ses actions.

Jérôme Classe

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher