topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales des mardi 29 et mercredi 30 mars 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 30/03/2011

● Mal gouvernance

- Le président de l’Olucome Gabriel Rufyiri a souligné ce jeudi que la montée des prix des documents de voyage a été un acte concerté entre la ministre des Finances et celui de l’Intérieur. Il déplore que la ministre des Finances ait déclaré qu’elle n’était pas au courant de l’origine de cette décision de faire augmenter les prix des documents alors qu’il y a des documents signés par elle-même, a souligné le président de l’Olucome. (Isanganiro/Bonesha)

- Les ministre de la Sécurité publique Allain Guillaume Bunyoni, et des Finances Clotilde Nizigama, devraient démissionner ou contraints à démissionner, le premier pour avoir augmenté les prix des documents de voyage sans autorisation de l’Assemblée nationale et le second pour avoir probablement affirmé  le contraire sur le dossier du détournement des 15 milliards que l’Ouganda venait de payer au Burundi. Selon le président du Parcem, Faustin Ndikumana, les deux ministres ont sciemment fait ce qu’il ne fallait pas. Selon lui, il faut que le président de la République se saisisse de la question pour punir les deux ministres afin que les autres membres du Gouvernement sachent qu’il ne faut plus passer outre les procédures administratives. (Isanganiro/Rpa/Bonesha/Rtr)

● Sécurité

- Le président de l’Olucome Gabriel Rufyiri a échappé à une tentative d’assassinat ce mardi matin alors qu’il se rendait au service. Gabriel Rufyiri affirme qu’il était en présence de quatre personnes quand un groupe de 4 personnes dont l’une de nationalité rwandaise est venu. L’un d’eux a appelé Rufyiri lui disant qu’il travaille pour un haut cadre de l’Etat et qu’il allait lui tirer dessus. Le président de l’Olucome a eu la vie sauvée suite à l’intervention des agents de sécurité qui étaient dans les environs. (Isanganiro/Rtr/Rpa/Bonesha)

- Le président de l’Olucome donne comme justification à cet acte des intimidations contre lui afin qu’il ne dénonce plus les détournements des fonds publics. Il souligne qu’il n’est pas prêt à rendre son tablier et promet même de redoubler d’efforts dans la lutte contre la corruption et les malversations économiques. (Rtr)

- Trois membres du parti FNL ont été tués ce lundi soir par des inconnus qui étaient venus à bord de véhicules. Selon le frère de l’une des victimes, les meurtriers étaient en uniformes policières tandis que d’autres étaient en tenues civiles. « Ceux qui devraient nous protéger se servent de l’uniforme du pays et des armes du gouvernement du pays pour nous tuer parce que nous ne sommes pas du parti au pouvoir » a déclaré le frère de Nayuburundi, représentant du FNL sur la colline et qui venait d’être tué par ces inconnus. (Rpa/Isanganiro/Bonesha/Rtr)

- L’un des démobilisés tués avait pourtant été arrêté le matin à Cibitoke, par un agent des renseignements connu sous le nom d’Apollinaire, qui l’avait déjà arrêté il y avait deux semaines mais il avait été libéré par ces même agents secrets burundais. Il était parmi les responsables des démobilisés dans la commune urbaine de Kamenge, comme ses proches l’ont confié aux médias ce mercredi. (Rpa)

- Des sources de la famille de cet ancien combattant ont souligné que la victime, qui venait d’être arrêté le matin par les agents de renseignement, a appelé sa femme avec son propre téléphone lui disant qu’il venait d’être arrêté par Apollinaire, agent de la documentation, sans pour autant savoir dans quelle direction ils allaient. Les mêmes sources disent que le démobilisé croyait que l’affaire était terminé car il venait d’être relâché par le SNR, il y a à peine deux semaines. (Rpa)

- Des témoins de l’arrestation de ce démobilisé ont confirmé que les agents des renseignements avaient dissuadé la population de Mutakura lors de l’arrestation de ce jeune homme qui avait à peine 20 ans. « Au départ, il criaient au bandit, et la population est venu pour aider à l’attraper. Mais après son arrestation, nous avons finalement constaté que les motifs étaient autres » a confié ce matin une personne témoins de son arrestation à Mutakura. (Rpa)

- Le porte-parole de la police nationale Pierre Channel Ntarabaganyi a de son coté fait savoir que ces trois personnes étaient membres du groupe qui avait fait une attaque dans la commune de Kanyosha causant des dégâts aux policiers. Selon Ntarabaganyi, le démobilisé arrêté lundi à Mutakura connaissait où se trouvaient les autres membres des groupes de malfaiteurs armés, et a été acheminé dans les montagnes pour montrer où se cacheraient d’autres malfaiteurs. Cependant, estime le porte-parole de la police, Pierre Channel Ntarabaganyi, les trois personnes ont voulu prendre la fuite et la police leurs a tiré dessus pour les en empêcher. (Rema)

- Le président de la Ligue Iteka se dit déçus par les assassinats des populations civiles dans les collines de la province de Bujumbura. Joseph Ndayizeye souligne que chaque jours des personnes sont tuées ces derniers temps et demande aux autorités de faire des enquêtes et prendre des mesures qui s’imposent pour ramener la sécurité dans toute les communes du pays. (Isanganiro/Rpa)

● Santé

- Des malades du SIDA ont fait un sit-in devant le ministère de la Santé pour protester contre le retard de l’Etat à débloquer les fonds aux associations pour aider les personnes vivant avec le VIH-SIDA. Ce mercredi matin, Jeanne Gapiya, l’une des responsables des associations des séropositives, a fait savoir qu’ils ont fait l’Opération "Dying", signifiant agonisant/dépérissement, pour souligner que les gens sont en train de mourir à cause du manque de la volonté de l’Etat pour débloquer des fonds que les associations de séropositives utilisent dans leurs activités quotidiennes. (Isanganiro/Rpa)

- « Nous avons opté pour cette grève devant le ministère de la Santé car nous n’avons pas d’autre chose à faire. Il faut que les gens sachent qu’ils sont en train d’être tués par ceux qu’ils avaient pourtant élus », a laissé entendre Mme Gapiya lors d’une manifestation pacifique qui a eu lieu ce mardi devant le ministère de la Santé. (Isanganiro/Rpa/Bonesha)

- Le chef de cabinet au ministère de la Santé publique, Jean Birintanya, reconnait que faire une grève devant le ministère est une façon de manifester leur mécontentement mais promet que la question sera étudiée dans les plus brefs délais. La police a demandé aux malades de remettre les pancartes et de constituer une équipe de 4 personnes qui devaient aller s’entretenir avec la ministre de la Santé sur cette même question. (Rtnb)

- Lors de cette manifestation, la police est intervenue après que les malades du Sida aient déjà envahi la cour du ministère de la Santé, avec des pancartes. Ce qui montre que leur organisation n’avait pas été sabotée par des agents des renseignements. (Rtr/Rtnb)

- La ministre de la Santé estime de son coté que faire des manifestations, quelles que soient les conditions dans lesquelles on se trouve, n’est pas une chose à encourager, surtout de la part des malades. Elle a fait savoir que le CNRS en charge de la lutte contre le Sida va mettre sur pied une commission qui va traiter la question dans les plus brefs délais. Indirectement, la ministre semble accuser la présidente du collectif REMUA, Jeanne Gapiya, d’avoir entrainé les malades en sit-in alors qu’elle connaissait elle aussi les problèmes sur la gestion des fonds. (Isanganiro/Rpa/Rtnb/Bonesha)

- Selon la ministre de la Santé, des fonds alloués à la lutte contre le Sida proviennent du Fond Mondial et ne peuvent pas être touché par n’importe qui sans autorisation préalable du même Fond Mondial de lutte contre le Sida. (Isanganiro)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher