topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du jeudi 31 mars 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 31/03/2011

● Sécurité

- Trois personnes qui viennent d’être tuées à Rweza l’ont été visiblement par des gens qui s’étaient bien préparés à cette sale besogne. Telles sont les déclarations du président de la ligue des droits de l’homme Iteka Joseph Ndayizeye, ajoutant que le pouvoir devrait faire de tout son mieux pour traquer les meurtriers  et les traduire devant la justice. (Rpa/Isanganiro/Bonesha)

- Selon des sources du campus Kiriri proche de cette endroit qui a été attaqué dans la nuit de lundi, un véhicule est venu de la capitale vers 22H du soir et était plein de policiers, habillés en civile en tenue policière, pour tuer ces  trois civiles. Ces mêmes sources soulignent que l’un des véhicules à bord duquel voyageaient les criminels a fait un arrêt devant le campus de Kiriri et y a été abandonné par les criminels qui se sont rendu dans les montagnes des environs. Le chef de la position militaire du campus Kiriri qui était loin lorsque les criminels sont venus, a empêché au véhicule et ces criminels de quitter les lieux après leur forfait. (Rpa)

- Des sources estudiantines ont confirmé ce jeudi matin qu’un bras de fer a bel bien eu lieu entre la police qui venait de tuer ces gens et les militaires qui tiennent la position du Campus Kiriri avant  que ces derniers ne soient contraints de s’incliner par une autre délégation qui est venu dans doute de la ville de Bujumbura pour relâcher ces policiers qui venaient de tuer trois civiles de la colline de Rweza, près du même campus de Kiriri. Le chef de poste de la position militaire a cependant souligné qu’il ne peut pas s’exprimer à cause du secret professionnel. (Rpa)

- Le député Nzobonimpa a révélé que seuls les services secrets du président sont à l’origine des ces exécutions extrajudiciaires. « On les appelle des escadrons de la mort et sont la direction d’un certain Désiré Uwamahoro et Kazungu, connu être proche du directeur des renseignements lui-même. Ils reçoivent des billets de voyages dans des avions, des  frais de logement dans des hôtels qui leurs sont octroyés par les autorités du pays » a laissé entendre le député Nzobonimpa à la rédaction des médias burundais. (Rpa)

- Le député Nzobonimpa a dénoncé le plan visant par son élimination physique, un plan qui a été planifié par la documentation nationale et qui devrait être exécutée par celle-ci même « Un certain Kazungu est venu me chercher à Nairobi pour me tuer mais a du rembourser chemin suite à la vigilance des gens surtout mes amis », a déclaré le député Nzobonimpa, dernièrement chassé du parti présidentiel. Il a souligné également que d’autres escadrons de la mort ont été envoyés en Ouganda, chercher le député Nzobonimpa pour l’éliminer physiquement. (Rpa)

- Le porte-parole de la police nationale Pierre Channel Ntarabaganyi  a fait savoir que certaines fois la police peut commettre un délit en tirant sur des civiles. Pour le cas des trois civils tués par la police, le porte-parole de la police Pierre Chanel Ntarabaganyi a fait savoir que ces trois civiles sont tombées sous des balles lorsqu’ils tentaient de s’enfuir.  (Rpa/Isanganiro)

- La population de Rweza dit cependant que les trois civiles ont été tuées à cause de leur appartenance politique. (Rpa)

● Politique

- Le camp du député Nzobonimpa dernièrement chassé du parti présidentiel vient de gagner d’autres membres. L’ancien Secrétaire exécutif de la Ligue des Jeunes  Tharcisse Hakizimana a souligné que les dénonciations de Nzobonimpa sont fondées et que le parti présidentiel est miné ces derniers jours par des gens qui veulent imposer leur diktat. (Isanganiro/Rpa)

- Selon le dissident, il y a beaucoup de membres du parti présidentiel qui ne veulent pas entendre la décision de mettre dehors le député Nzobonimpa. « Nous avons contacté beaucoup de gens qui nous ont confirmé leurs soutient » a déclaré l’ancien secrétaire exécutif et ancien secrétaire d’Ambassade du Burundi au Rwanda, Tharcisse Hakizimana. (Rpa/Isanganiro)

- Tharcisse Hakizimana se dit préoccupé par la gestion frauduleuse du parti présidentiel Cndd-Fdd par une poignée de gens qui font la pluie et le bon temps. Il déplore que la corruption et les malversations économiques aillent crescendo alors que la misère bat son plein dans les milieux intellectuels et paysans. (Rpa/Isanganiro)

- Le ministre de la Sécurité publique qui a revu à la hausse des documents de voyage a fait savoir lors des questions orales à l’Assemblée Nationale que ceux qui veulent aller à l’étranger pourront se payer des passeports car ils ont des moyens économiques  suffisants. Selon certains députés, le pouvoir est en train de tuer indirectement la population car ceux qui tomberont malades ne seront plus en mesure de se payer ces  documents de voyage et se faire soigner à l’étranger comme ils le souhaitent. (Isanganiro/Rpa/Bonesha)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher