topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles règles de traçabilité pour les minerais congolais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 01/04/2011 – Source Reuters

De nouvelles règles sont entrées en vigueur vendredi pour empêcher que les minerais stratégiques provenant de zones de guerre comme l'est de la République démocratique du Congo (RDC) servent au financement des conflits.

Dorénavant, des sociétés comme Apple, HP et Research in Motion ne pourront plus utiliser ces minerais extraits de ces régions troublées, notamment le coltan ou le tantale, s'ils ne se sont pas assurés que leur achat ne finance pas les belligérants.

Ces nouvelles règles ont été mises au point par l'Electronic Industry Citizenship Coalition (EICC), basée à Washington, et la Global eSustainability Initiative (GeSI), dont le siège est à Bruxelles.

Des sociétés de haute technologie comme Microsoft, Dell, Apple, HP et Intel sont membres de l'EICC, un organisme chargé d'établir un code de conduite dans les domaines des rapports sociaux, de l'éthique et de l'environnement.

"L'objectif est de savoir clairement d'où viennent nos minerais et de ne pas alimenter des conflits", explique Wendy Dittmer, porte-parole de l'EICC.

La République démocratique du Congo, ravagée par des années de conflit, fournit environ 5% de la production mondiale d'étain et figure parmi les quatre pays d'Afrique centrale qui produisent entre 12,5 et 14% du tantale, utilisé dans l'industrie de haute technologie notamment pour la fabrication d'instruments chirurgicaux et d'implants.

Mais certains industriels s'interrogent sur les nouvelles mesures de l'EICC, qui s'appliquent aussi à des pays voisins de la RDC comme le Rwanda et le Burundi, et se demandent comment s'assurer concrètement que les minerais achetés n'ont rien à voir avec le financement des groupes armés.

"LES MINEURS INDÉPENDANTS AU CHÔMAGE"

Une idée est de marquer les minerais qui proviennent de régions de conflit.

Le lancement de tels programmes de traçabilité a été ralenti par le manque de financement et une suspension de six mois de l'exploitation minière dans l'Est, imposée par le gouvernement de Kinshasa et qui a été levée le 10 mars, explique Karen Hayes, de l'organisation PACT, chargée de contrôler leur mise en oeuvre.

Le marquage des minerais est déjà lancé dans le nord du Katanga mais il faudra du temps pour qu'il soit généralisé. Dans les provinces orientales troublées de Maniema, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, rien encore n'a pu être fait.

Pour Karen Hayes, il faudra au moins deux ans pour faire appliquer les nouvelles règles en adoptant une méthode progressive, en évitant d'imposer un moratoire immédiat qui risquerait de jeter 40.000 mineurs indépendants dans les bras des réseaux de contrebande.

L'EICC est bien consciente de ces problèmes mais refuse de repousser l'entrée en vigueur de sa nouvelle réglementation.

Timothy Masumbuko, ministre des Mines du Sud-Kivu, assure que le gouvernement congolais est disposé à appliquer les nouvelles règles.

Au Nord-Kivu, John Kanyoni, qui préside l'association des exportateurs de minerais, considère pour sa part les nouvelles mesures comme un embargo de fait et souligne que de nombreux mineurs indépendants ont déjà arrêté leur activité.

"Les sociétés américaines nous conduisent dans une impasse. Vouloir une traçabilité totale alors que tout le monde sait qu'on ne peut pas la mettre en oeuvre, c'est condamner des milliers et des milliers d'Africains à perdre leur travail", dit-il.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher