topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Pour création de bassins hydroélectriques régionaux en Afrique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

PANA, 03 avril 2011

Addis-Abeba, Ethiopie – Les experts sur les questions énergétiques africains ont recommandé un nouveau protocole pour orienter le développement de projets hydroélectriques régionaux en Afrique et invité les Etats à investir davantage dans la création de bassins hydroélectriques régionaux, a informé la PANA dimanche.

La conférence sur l’énergie hydroélectrique pour un développement durable qui s’est terminée ce week-end à Addis-Abeba a approuvé un plan d’actions de quatre points pour le développement du secteur hydroélectrique en Afrique en insistant sur l’investissement dans la création de bassins hydroélectriques régionaux et sur l’implication du secteur privé dans la mise en œuvre de ces projets.

La conférence a vu la participation de nombreux représentants des ministères de l’Hydraulique et de l’Energie et d’experts venus de 32 pays, de représentants de l’Union africaine et de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA).

Les pays africains sont en train d’envisager la création de bassins hydroélectriques régionaux pour renforcer la distribution d’énergie hydroélectrique des zones d’abondance absolue vers les zones qui souffrent d’un manque criant de ressources pour le développement économique.

La conférence sur l’énergie hydroélectrique pour un développement durable a appelé à l’adoption de mesures de nature à encourager le développement de projets hydroélectriques régionaux, en créant un environnement favorable aux affaires pour faciliter l’investissement et le financement de ces projets.

La conférence a aussi recommandé un nouveau protocole pour orienter et évaluer le développement de projets hydroélectriques et créer en Ethiopie un centre d’excellence continental sur le développement d’énergie hydroélectrique durable pour le renforcement des capacités.

Il a aussi demandé l’accélération et l’harmonisation des projets hydroélectriques régionaux comprenant des projets hydroélectriques de bassins fluviaux et des projets continentaux comme les bassins hydroélectriques régionaux.

Il a souligné que l’implication du secteur privé dans ces projets hydroélectriques régionaux devrait être encouragée.

Un sommet du COMESA a approuvé l’institution spéciale du COMESA pour l’énergie électrique, East African Power Pool, qui regroupe tous ses membres.

En Afrique de l’Est, sept pays que sont, le Burundi, la RD Congo, l’Egypte, l’Ethiopie, le Kenya, le Rwanda et le Soudan, sont déjà membres de l'initiative. La Tanzanie, l’Ouganda, Djibouti et la Libye n’ont pas encore adhéré à l’institution, ce qui ralentit le développement du projet.

De nombreux bailleurs : l’Union européenne, la BAD, l’Agence norvégienne de développement (NORAD) et l’USAID sont en train de fiancer des recherches sur l’intégration des marchés régionaux de l’électricité.

Parallèlement, un projet de transfert d’électricité de la Zambie au Kenya en passant par la Tanzanie, dénommé l’Inter connecteur Zambie-Tanzanie-Kenya, estimé à 860 millions de dollars américains, est en cours d’élaboration.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher