topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : assassinat de trois militants du parti au pouvoir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 07/04/2011 – Source AFP

Trois militants du parti au pouvoir ont été assassinés mercredi en périphérie de Bujumbura, vraisemblablement dans un acte de vengeance après une série d'exécutions extrajudiciaires visant l'ex-rébellion des FNL, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

"Hier vers 16H00 (14H00 GMT), quatre bandits armés non-identifiés en tenue de police sont entrés dans un bar de la colline de Nyakibanda, et ont assassiné une personne qui s'y trouvait avec ses deux compagnons", a annoncé un responsable administratif local, Onésime Bandyatuyaga.

L'incident a eu lieu dans la province de Bujumbura rural (Ouest), fief des ex-rebelles des Forces nationales de libération (FNL), aujourd'hui devenu parti politique, mais dont les membres sont soupçonnés par les autorités d'être derrière les nouvelles violences au Burundi.

"On ne connaît pas la raison de ces assassinats, les victimes appartenaient au parti CNDD-FDD" (au pouvoir), a poursuivi le même responsable.

Plusieurs témoins ont assuré qu'il s'agissait de "représailles" de la part des FNL. "Ils sont en train de venger les membres de leur parti qui ont été victimes d'exécutions extrajudiciaires par la police et de la Documentation (police présidentielle)", a affirmé l'un de ces témoins.

Ces témoignages ont été confirmés par la ligue des droits de l'homme Iteka, qui a fait état de plusieurs tués depuis la semaine passée dans ces règlements de compte.

Selon le secrétaire général d'Iteka, Edouard Biha, des policiers se sont rendus le 30 mars à Rweza (Est de Bujumbura) avec un détenu menotté, membre des FNL, "pour qu'il leur montre ses complices".

"Les policiers ont tué trois personnes dont le détenu, froidement", a accusé M. Biha, dénonçant une "exécution extrajudiciaire".

Quatre autres membres des FNL ont depuis lors été tués à Buyenzi, un quartier populaire de la capitale, et dans la commune de Kabezi (Sud de Bujumbura), toujours selon Iteka.

La police a assuré pour sa part qu'il s'agissait dans les trois cas de "bandits armés" tués au cours d'échange de tirs avec les forces de l'ordre.

"Tous les témoignages montrent qu'il s'agit en fait d'exécutions sommaires et depuis, les FNL d'Agathon Rwasa se sont lancés à la chasse aux membres du parti CNDD-FDD dans Bujumbura rural", a néanmoins estimé le secrétaire général de Iteka, assurant que "il y a de nombreux morts chaque soir".

Selon des sources concordantes, de nouvelles poches de rébellion lancent des opérations (embuscades, attaques, assassinats ciblés) depuis quelques mois à partir des marais de la Rukoko (Ouest) et de la forêt de la Kibira (centre).

Plusieurs opposants sont rentrés dans la clandestinité ou ont fui le pays à la suite des dernières élections générales mi-2010 remportées par le régime du président Pierre Nkurunziza, alors que l'opposition dénonce l'arrestation de plusieurs centaines de ses membres, ainsi que des exécutions sommaires.

La contestation du processus électoral par l'opposition fait planer la crainte d'une reprise de la violence au Burundi, pays marqué par une longue guerre civile qui a fait plus de 300.000 morts entre 1993 et 2006.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher