topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un mystérieux corbeau sévit dans le cyberespace burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

@rib News, 10/04/2011

Depuis quelques semaines circule sur le Net un texte anonyme mettant en cause une personnalité burundaise, Jean-Marie Rurimirije, dans une prétendue affaire de mœurs et d'abus de pouvoir. Dans le texte, il y est accusé d’avoir brisé un ménage en faisant interner de force le mari dans un centre psychiatrique de Bujumbura, afin de profiter tranquillement de l’épouse.

Jusqu’ici ce tract, tel un spam, était resté en circulation sous forme d’échange de courriers non sollicités envoyés à plusieurs destinataires et considéré par beaucoup comme une simple rumeur de mauvais goût. Mais voilà que le 05 avril dernier, un Website très controversé dédié sur le Burundi a décidé de mettre en ligne ce tract et l’a publié sous forme d’information vérifiée, voulant ainsi donner crédit aux graves accusations de son contenu.

Devant l’ampleur des messages de nos lecteurs nous interrogeant sur la véracité de cette histoire, nous nous sommes sentis dans l’obligation de procéder à une rapide vérification, via un de nos correspondants sur place, afin d’éclairer nos lecteurs. Dans une petite ville comme Bujumbura, où on se rend vite compte que tout le monde connaît un peu tout le monde, il n’a pas été difficile de retrouver les personnes principalement citées dans le tract.

Contacté, le couple visé se dit abasourdi par cette affaire. Selon eux, cette histoire n'est que pure invention, fabriqué de toute pièce. Ils demandent plutôt à la personne qui se cache derrière l’anonymat, affirmant être une parenté du mari et prétendant défendre ses intérêts, de se faire connaître publiquement afin d’étayer ses allégations.

« Je suis déçue de voir qu’il y a encore dans ce pays des gens qui ne sont là que pour calomnier les autres. Nous sommes victimes de ces corbeaux », a déploré la dame. « Même si on a une haine envers quelqu’un on ne va pas jusque là. Cela dépasse l’entendement. C’est une nouvelle forme de criminalité sans nom et qui n’a d’autres objectifs que de détruire les couples », s’est-elle plainte.

Notre contact a essayé de joindre sur place Jean-Marie Rurimirije, mais sans succès, ce dernier étant actuellement en déplacement à l’étranger. La Rédaction a finalement pu le joindre au téléphone, mais il n’a pas voulu s’exprimer sur cette affaire nous disant tout simplement qu’il faisait ses propres investigations et qu’il était sur la bonne piste, ajoutant qu’il s’exprimera au moment opportun.

Profitant de l’occasion, La Rédaction a invité Jean-Marie Rurimirije à bien vouloir s’exprimer sur les dernières déclarations du député Manassé Nzobonimpa, mais il a gentiment décliné l’offre nous déclarant qu’il n’avait pas de commentaire à faire à ce sujet.

Au stade actuel de nos investigations et selon les informations déjà recueillies sur place, tout laisse à penser qu'en réalité Jean-Marie Rurimirije serait victime d’une intrigue dont les mobiles et les instigateurs ne sont pas encore connus.

Affaire à suivre …

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher