topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : la perpétuité requise contre un journaliste accusé de "trahison" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

@rib News, 13/04/2011 – Source AFP

La prison à perpétuité a été requise mercredi contre le journaliste burundais Jean-Claude Kavumbagu, accusé de "trahison" pour avoir douté de la capacité des forces de sécurité du pays à prévenir un attentat des insurgés islamistes somaliens, a-t-on constaté sur place.

"Le ministère public poursuit Jean-Claude Kavumbagu pour imputation dommageable, pour trahison et pour des écrits diffamatoires (...) nous requérons à son encontre une peine de servitude pénale à perpétuité", a déclaré Marc Ndabakeshimana, un des substituts du procureur à Bujumbura, au cours d'un réquisitoire de moins de deux minutes. La Cour a 60 jours pour rendre son verdict.

M. Kavumbagu, directeur du journal en ligne Netpress, avait été arrêté le 17 juillet 2010, quelques jours après le double attentat du 11 juillet à Kampala en Ouganda, revendiqué par les insurgés somaliens shebab et qui avait fait 76 morts.

Dans l'article incriminé, Netpress écrivait le lendemain du double attentat que "si les miliciens shebab voulaient tenter quelque chose dans notre pays, ils y réussiraient avec une facilité déconcertante tellement nos forces de défense et de sécurité brillent par leur capacité à piller et à tuer leurs compatriotes, plutôt que de défendre leur pays".

Selon un des avocats de la défense, Me Gabriel Sinarinzi, "l'article sur lequel l'accusation s'est appuyé dit clairement que le crime de trahison n'est valable qu'en temps de guerre au Burundi, ce qui n'était pas le cas au moment où Kavumbagu a écrit son article et même aujourd'hui".

"Je pense que nous sommes dans une triste et malheureuse chronique d'une infraction pénale introuvable et le ministère public veut le faire condamner à perpétuité sur cette base", a déploré un autre de ses défenseurs, l'avocat belge Bernard Maingain.

Les shebab ont menacé à plusieurs reprises l'Ouganda et le Burundi de représailles pour leur participation à la force de l'Union africaine en Somalie, l'Amisom, qui assure la survie du gouvernement fédéral de transition somalien et a récemment gagné du terrain sur les insurgés à Mogadiscio.

"Je ressens une émotion considérable car M. Kavumbagu est un prisonnier d'opinion et requérir que ce prisonnier d'opinion reste en prison le reste de sa vie est inadmissible", a poursuivi l'avocat belge.

Plusieurs pays et organisations internationales ont condamné l'arrestation et la détention de M. Kavumbagu et des représentants de pays occidentaux et de l'ONU ont assisté à l'audience mercredi.

"Nous allons continuer d'alerter l'opinion mondiale sur un phénomène unique, je dis bien unique, dans l'histoire de la presse en Afrique sub-saharienne : c'est la seule personne qui croupit aujourd’hui en prison pour trahison avec une requête de peine de perpétuité", s'est insurgé Me Maingain.

A 45 ans, M. Kavumbagu est emprisonné pour la cinquième fois dans l'exercice de sa profession. La dernière fois, il avait été arrêté le 11 septembre 2008 pour diffamation, avant d'être acquitté en mars 2009.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher