topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Malentendu entre deux opérateurs au sujet de la libéralisation du thé burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

APA, 09-05-2011

Bujumbura (Burundi) - La libéralisation de la filière thé au Burundi se heurte à un malentendu entre les deux opérateurs que sont l’Office du Thé du Burundi (OTB) et le projet Promotion de la théiculture en province de Mwaro (PROTHEM) un nouveau venu dans le secteur. 

Dans une interview accordée lundi à APA, le directeur de l’OTB, Mme Yvonne Girukwishaka, a fait remarquer que la « libéralisation doit viser l’efficacité du secteur, à savoir l’augmentation de la production et des recettes, ce n’est pas du libertinage. Une libéralisation qui aboutirait à la fermeture des usines n’en serait pas une », a-t-elle dit.

Le fond du conflit entre ces deux opérateurs résulte du fait que ce nouvel opérateur installé dans la province de Mwaro s’est emparé dès le 1er avril de cette année de la feuille verte dans des plantations mises en place par l’OTB qui a beaucoup investi pour qu’elles voient le jour. Le nouvel opérateur achète le thé aux planteurs à 200 FBu le kilo (0,16009 dollar) alors que l’OTB en propose 140 FBU (0,11206 dollar).

Mme Girukwishaka se félicite du fait que « beaucoup d’intervenants commencent à comprendre que si cette tendance continue, les dégâts seraient très énormes pour l’OTB et pour le pays ».

Le ministre de l’Intérieur, Edouard Nduwimana, dans une correspondance datant du 6 mai courant, a demandé au gouverneur de la province de Mwaro de veiller à la suspension par PROTHEM-Usine SA, de la collecte de la feuille verte issue des plantations villageoises.

Cette suspension sera levée, d’après la même correspondance, dès que le rapport départageant les plantations mises en place et encadrées par PROTHEM et celles mises en place pour le compte des usines de l’OTB sera produit par une commission nommée à cet effet.

Mme Girukwisahaka a indiqué que la mise en place de cette commission a été bien accueillie à l’OTB qui accuserait des pertes énormes si le PROTHEM continue d’acheter sa matière première. En effet, l’OTB a mis en place des pépinières ayant donné lieu à ces plantations d’une superficie de 1109 ha seulement dans la province de Mwaro et donné gratuitement ces plants aux paysans pour une valeur de plus de deux milliards six cent millions de FBU (2.081.170 dollars).

L’encadrement des producteurs de thé a coûté 600 millions FBU, tandis que pour la construction des hangars de collecte et leur entretien, 80 millions FBU ont été dépensés par l’OTB. Elle accorde également aux producteurs des engrais à crédit et à des prix subventionnés à 30 pour cent.

Près de 500 millions de FBU ont été injectés par l’OTB dans la seule province de Mwaro et uniquement pour la campagne de Décembre 2010 a encore dit Mme Girukwisahaka, précisant que son organisme entretient régulièrement les pistes rurales utilisées pour la collecte de la feuille verte.

Les frais engagés au cours de l’année 2010 sont estimés à deux cent millions FBU uniquement dans l’entretien, mis à part la réparation des ponts. L’OTB indique aussi qu’elle vient de payer 2.500.000 000 FBU d’impôts sur le résultat pour l’exercice 2010.

Elle précise cependant que si le thé continue à être collecté par un autre opérateur bénéficiant des avantages du Code des investissements pendant une durée de cinq ans, le résultat de fin d’exercice de l’ OTB va diminuer et l’Etat récoltera moins d’impôts.

Par ailleurs, beaucoup doutent de la superficie théicole de 680 ha que PROTHEM déclare avoir planté avant l’ouverture de son usine.

On rappelle que la ministre des Finances, Mme Clotilde Nizigama, dans une correspondance adressée à PROTHEM au mois de mars de cette année, demandait à l’entreprise « de fournir des commentaires et justifications sur les écarts très importants entre les rapports fournis et les résultats de l’inventaire des superficies de théiers financés par les fonds FED, à travers le programme de réhabilitation du Burundi (PREBU)».

Selon Mme Nizigama, sur 680 ha financés par PREBU, seuls 153 ont été recensés. Elle « prié PROTHEM de fournir des explications pertinentes et convaincantes sur cet état de fait, sans quoi des procédures de recouvrement des fonds perçus et non affectés aux activités seront engagées… ».

Selon les investigations de l’OTB, PROTHEM n’aurait en effet exploité que 30 ha seulement.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher