topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Gervais Rufyikiri dépeint en rose la situation actuelle au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 10/05/2011 – Source ONU

Gervais Rufyikiri« Le monde aura fait de vrais progrès lorsque sera inversé le processus de marginalisation dont souffrent les 880 millions d’habitants des pays les moins avancés », a déclaré mardi matin Mme Sheikh Hasina, Première Ministre du Bangladesh, au cours de la deuxième journée de débat de la quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (PMA), durant laquelle plusieurs chefs d’État et de gouvernement et une vingtaine de ministres des pays présents à Istanbul ont pris la parole.

M. Gervais Rufyikiri, Deuxième Vice-président du Burundi, a relevé que la majorité des PMA se situent en Afrique subsaharienne, alors que cette région possède d’immenses richesses, notamment dans ses sous-sols, et que ses ressources hydrographiques, forestières et ses capacités touristiques sont importantes.

Le lent développement des pays d’Afrique, notamment les PMA, s’explique donc par plusieurs facteurs, comme les conflits politiques, l’exploitation immodérée et le pillage des ressources du continent, ou encore la destruction de son environnement. Les guerres font reculer le développement des pays de plusieurs années, a-t-il déploré, expliquant que la guerre civile qui a duré pendant plus de 10 ans dans son pays y a aggravé la pauvreté.

Après la guerre, le Gouvernement burundais s’est efforcé de consolider la paix et le Burundi est maintenant un pays stable, a indiqué M. Rufyikiri. Le Burundi envoie même des troupes aux côtés d’autres forces africaines dans des missions de maintien de la paix en Afrique, s’est-il ensuite félicité.

M. Rufyikiri a assuré que son pays s’attèle sans relâche à la promotion de son développement économique, en investissant dans la promotion des infrastructures, la santé, l’eau potable et l’agriculture.

Le taux de scolarisation dans l’enseignement primaire avoisine 100% au Burundi, grâce aux travaux communautaires qui ont permis de construire des écoles. Ces travaux ont aussi permis d’améliorer l’accès des populations à l’eau potable, qui atteint maintenant 70% de la population, ce qui permet d’espérer que 90% des Burundais disposeront de l’eau potable d’ici à 2015.

Dans le domaine de la santé, le Burundi a fait des progrès grâce à la gratuité des soins, du suivi des femmes enceintes et des soins aux enfants.

M. Rufyikiri a aussi mentionné les efforts menés par son gouvernement pour inclure davantage les femmes dans les prises de décisions. Le Burundi a ainsi 47% de femmes dans la composition de son Sénat et plus de 30% dans celle de son Gouvernement et dans les administrations communales et provinciales, a-t-il précisé.

Il a également indiqué que des réformes des finances publiques et des politiques d’investissement sont mises en place, avec une politique de tolérance zéro contre la corruption économique et financière.

Le Gouvernement s’est en outre engagé à promouvoir le secteur privé et les partenariats public-privé. Par ailleurs, le budget alloué à l’agriculture a augmenté. Ce secteur emploie plus de 90% de la population, et le Burundi ambitionne de passer de l’agriculture de subsistance à une agriculture de marché, a dit le Vice-président du Burundi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher