topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Hausse des prix de l'eau et de l'électricité, le gouvernement ne désarme pas Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 24/06/2011 – Source Xinhua

Le gouvernement du Burundi ne désarme pas sur son intention de revoir en hausse les prix de l'eau et de l'électricité malgré les cris de dénonciation qui fusent de partout.

Le ministre ayant en charge l'eau et l'électricité était le matin de ce vendredi 24 juin 2011 à l'Assemblée nationale pour convaincre les députés de laisser le gouvernement revoir en hausse les prix de ces deux produits comme il l'avait fait dernièrement, avant qu'il n'y renonce sur pression de la population, de la société civile et des députés du groupe parlementaire du parti Uprona.

« Nous sommes ici pour demander à vous qui êtes souvent avec la population qui vous a élus d'expliquer les raisons qui ont poussé le gouvernement à revoir en hausse les prix de ces deux produits afin qu'elle puisse nous comprendre. On s'est entendu avec le deuxième vice-président de la République qu'une campagne allant dans ce sens sera organisée en mairie de Bujumbura », a ainsi demandé le concours de la Chambre basse du parlement le ministre de l'Energie et des Mines, Moise Bucumi.

Les raisons qui sont avancées par le ministre Moise Bucumi sont entre autres la nécessité de donner de l'eau à une grande frange de la population démunie et celle d'accroître la capacité en électricité pour d'une part servir un grand nombre de personnes et d'autre part, pour pouvoir exploiter dès le deuxième semestre de 2012 le gisement de Nickel de Musongati à l'est du pays.

« L'exploitation du Nickel exige à elle seule 270 mégawatts, alors que nous n'en disposons que 30 mégawatts seulement », a ajouté le ministre Moise Bucumi pour essayer de convaincre les députés.

La Régie de Production et de Distribution des Eaux et de l’Electricité (REGIDESO) a décidé le 1er juin de revoir en hausse de façon vertigineuse les prix appliqués à l'eau et à l'électricité. La population n'a pas tardé à les décrier de même que les organisations de la société civile et certains partis politiques.

Le ministre de tutelle, en l'occurrence celui de l'Energie et des Mines, avait alors suspendu cette mesure le 9 juin pour que, disait-il, « ceux qui veulent bénéficier des services de la REGIDESO se prononcent et mêmes pour nous dire s'il faut avancer ou pas ».

Au moment où le ministre Moise Bucumi était à l'Assemblée Nationale pour gagner la confiance des députés, le président de l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME) animait une conférence de presse dans laquelle il a invité les députés à ne pas lui porter concours.

« Nous disons aux députés que si cette mesure (Hausse de ces prix encore une fois) n'est pas arrêtée, on va faire une marche pacifique conformément aux recommandations faites lors de la dernière conférence publique tenue à la veille de la suspension de cette mesure le 9 juin dernier », a dit Gabriel Rufyiri.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher