topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Deux leaders en exil réagissent à l'appel du président à rentrer Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 07/07/2011 – Source Xinhua

Pascaline Kampayano et Pancrace Cimpaye ont réagi jeudi à l'appel que le président Pierre Nkurunziza a lancé aux leaders des partis politiques exilés pour qu'ils regagnent le pays et entament un dialogue avec son gouvernement.

Pascaline Kampayano et Pancrace Cimpaye, respectivement candidate malheureuse à l'élection présidentielle burundaise de 2010 et porte-parole du parti Sahwanya Frodebu, tous en exil, ont réagi jeudi à l'appel que le président Pierre Nkurunziza a lancé aux leaders des partis politiques exilés, pour qu'ils regagnent le pays et entament un dialogue avec son gouvernement.

Qualifiant cet appel d'"une petite évolution", Mme Kampayano, du parti UPD Zigamibanga, a souligné que les politiciens exilés "ne sont pas partis de leurs propres grés" et "ont des raisons qui les ont poussés à quitter le pays".

"Quand ces raisons ne sont pas discutées, je ne vois pas comment ils peuvent revenir. La plupart de leurs membres sont emprisonnés et ceux qui osent dénoncer les dérives économiques du pays sont pourchassés à l'extérieur", a-t-elle déclaré au cours d' un journal diffusé en synergie de 10 radios.

Elle a indiqué que ces leaders en exil ne cherchent pas à discuter avec le gouvernement de Bujumbura pour avoir des postes, mais veulent discuter avec lui des questions qui hantent aujourd’hui le pays comme la corruption, les assassinats, bref le problème de gouvernance.

"Vous pouvez être dans le gouvernement ou dans les institutions, ce n'est pas pour autant que les assassinats vont s'arrêter ou que ce phénomène de corruption va s'arrêter", a relevé Mme Kampayano.

C'est presque le même son de cloche chez le porte-parole du parti Frodebu qui exige comme préalable la libération des prisonniers politiques et des prisonniers d'opinion qui croupissent dans les prisons depuis les élections générales de 2010.

"Qu'il (le président Nkurunziza) libère ces prisonniers politiques et ces prisonniers d'opinion (...) Ca sera un geste fort qui démontre qu'on veut avoir un environnement favorable pour les négociations avec l'opposition. Sinon, nous ne pouvons pas nous mettre dans la gueule du loup de rentrer et à peine arrivés à l'aéroport, on nous transfère dans les différentes prisons de Bujumbura ou de l'intérieur du pays", a indiqué Pancrace Cimpaye.

A l'occasion de la célébration du 49ème anniversaire de l’indépendance du Burundi, le 1er juillet, le président Nkurunziza a lancé un appel à tous les leaders de l'opposition en exil de regagner le pays afin d'entamer un dialogue avec son gouvernement, mais un dialogue qui ne devrait en aucun cas remettre en cause les résultats des urnes de mai à septembre 2010.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher