topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du mardi 19 juillet 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 19/07/2011

● Sécurité

- Deux personnes ont été tuées à Nyanza-Lac lundi soir lors d’une attaque dans un bistrot de la colline de Bukeye au centre urbain de Nyanza-Lac, selon des sources  administratives sur place. "C’était aux environs de 19H quand un groupe d’homme armés de fusils et en tenues militaires ont fait irruption dans un bistrot et y ont lancé une grenade, blessant sur le champ 7 personne dont l’une grièvement qui a rendu son âme peu après", a raconté un témoin. [Isanganiro/Bonesha]

- La deuxième personne tuée serait du coté des assaillants raconte des sources administratives de Nyanza-Lac qui disent qu’il s’agissait de quelqu’un qui a voulu prendre le fusil d’un militaire qui venait d’intervenir et que ce dernier a riposté en tirant sur lui. [Isanganiro/Rpa]

- Avant de partir, ces hommes armés ont laissé des tracts sur leur passage, appelant la population de cette localité la plus riche du pays de verser des cotisations à ce groupe armé, selon leur possibilité. Ainsi qu’un propriétaire de véhicule de transport devra payer 100.000Fbu tandis que ceux qui ont des projets de pêche dans le lac Tanganyika devront payer au moins 50.000Fbu. Quant aux petits paysans, ces groupes armés leur exigent de payer 5.000F par ménage, comme l’a indiqué une source sur place. [Bonesha]

- Une autre attaque a eu lieu dans la commune de Mabayi sur l’axe routier Cibitoke Kayanza, au Nord --ouest du Burundi. Lors de cette attaque, deux véhicule de type Fuso chargés de marchandises sont tombés dans une embuscade tendue par des hommes armés en uniformes militaires qui ont obligé les passagers à bords des deux véhicules à donner de l’argent pour sauver leur peau. [Isanganiro/Bonesha/Rpa]

- Une troisième personne a été tuée à Rutana, au Sud–Est du Burundi par un groupe d’hommes armés de fusils et en tenues militaires, selon des sources locales. La victime est un directeur de l’école primaire de Gisuriro, dans la commune de Musongati et était aussi l’un des superviseurs des champs du président de la République dans cette partie du pays. Un groupe d’hommes armés a réveillé un homme loin du lieu du crime et ce dernier leur a montré la maison du directeur de Gisuriro qui a été tué par balles et sa femme a été blessée au niveau de la gorge. [Rpa]

- Sur de leur passage, ces hommes armés ont brulé une partie des champs du président de la République, mais grâce à la population le feu a rapidement été maitrisé. Selon des sources sur place à Rutana, ces hommes armés ont scandé des slogans disant qu’ils sont des hommes d’Agathon Rwasa. [Rpa]

- Une autre attaque avait eu lieu ce lundi dans l’après-midi vers 15h 20 quand un groupe d’homme armés a tendu une embuscade à deux véhicule de la commune de Rumonge de retour de la colline de Karagara à Buruhukiro dans une réunion de sécurité qui avait été organisé par le gouverneur de cette province de Bururi, au Sud du pays. Lors de cette embuscade, selon la police, un véhicule a été complètement brulé, tandis qu’un autre a été partiellement endommagé par le feu allumé par ces hommes armés. [Isanganiro]

- Selon des sources administratives, ces véhicules transportaient des chefs de collines de Rumonge qui venaient d’assister à une réunion du gouverneur de Bururi. Tous les chefs de collines qui étaient à bord de ces véhicules ont été sommés de donner tous leurs téléphones et leur argent avant d’être éloignés des véhicules qui ont par la suite été immédiatement brulés. [Isanganiro]

- Le commissaire adjoint de la police en province de Bururi a fait savoir que la police était intervenue le plus rapidement possible et a sauvé la situation en maitrisant l’incendie que ces hommes avaient mis sur l’un de ces véhicules notamment celui de la commune de Rumonge. Cependant, l’autre avait été totalement détruit. [Isanganiro]

- Les habitants de la zone Gasanda en commune de Bururi ont passé la nuit dans une panique suite aux informations selon lesquelles des hommes armés allaient passer par cette partie de Bururi vers les communes de Burambi et Buyengero. Ces hommes armés en uniformes militaires ont par la suite passé dans la zone de Gasanda et ont volé des téléphones et des sandales dans certaines boutiques de cette zone de Gasanda, en direction de Buyengero, selon des sources administratives. [Isanganiro/Bonesha]

Justice/Medias

- Le correspondant de la Radio France Internationale RFI et de l’Agence France Presse (AFP), Esdras Ndikumana, a comparu ce mardi devant le procureur près de la Cour d’appel de Bujumbura. Selon les sources judiciaires Ndikumana est accusé d’avoir collaboré avec des journalistes étrangers travaillant pour la chaine de télévision française M6, qui enquêtaient sur une affaire de harcèlement sexuel, chef d’accusation contre le Français Patrice Faye, emprisonné au Burundi depuis près de 3 mois. [Isanganiro/Bonesha]

- Esdras Ndikumana a aussi fait savoir que tous ses téléphones ont été gardés par le procureur pour des raisons d’enquêtes, ajoutant qu’il devra comparaître encore une fois devant ce même procureur près de la Cour d’appel de Bujumbura. [Isanganiro]

- Le rédacteur en chef de la Padio publique africaine (RPA) Bob Rugurika a reçu lundi dans l’après-midi une convocation l’appelant à comparaitre ce mercredi au parquet de la justice à Bujumbura, selon des sources de cette même radio. La RPA est accusée d’avoir traité, dans l’une de ses éditions du mois juin, une lettre ouverte au président de la République écrite par Pancrace Cimpaye, porte-parole du parti FRODEBU, aujourd’hui en exile. [Rpa]

Droit de l’Homme

- Les associations des défenseurs des droits de l’homme demandent au gouvernement burundais de mettre en place des lois qui protègent les défenseurs des droits de l’homme. Selon Pacifique Nininahazwe, délégué général du FORSC, les défenseurs des droits de l’homme ont besoin d’une loi qui leur protègent surtout qu’ils ont des problèmes de sécurité liés à leur travail. [Rpa]

- Cependant, le ministre de l’Intérieur Edouard Nduwimana a fait savoir que cette loi ne peut en aucun cas être une priorité surtout que les membres des associations de défenseur des droits de l’homme ne sont pas au-dessus de la loi. [Rpa]

- Le président de l’Association de défense des droits de l’homme et des prisonniers (APRODH), Pierre Claver Mbonimpa, a exprimé son inquiétude sur la liberté d’un agent de la police nationale du nom de Colonel Cyrille qui a tiré sur un certain démobilisé, membre du FNL et qui a été retrouvé mort il y a quelques jours. Il demande que cet homme soit mis en prison avant de faire toute action judiciaire. Selon le président de l’APRODH, le colonel Cyrille a avoué devant les enquêteurs avoir tiré sur ce démobilisé bien qu’il ne soit pas mort sur le champ. [Rpa]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher