topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Attaques et embuscades s’intensifient, la population s’inquiète Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 20/07/2011

Deux militaires et quatre combattants sont morts à Mabayi dans la province de Cibitoke au Nord-Ouest du Burundi dans d’intenses combats entre militaires et groupes armés non encore identifiés, selon des sources locales.

Ces mêmes sources disent que des combats entre l’armée burundaise et ces groupes non encore identifiés se sont déroulés depuis ce mardi vers 14H et se sont terminés vers 2 heures du matin de ce mercredi.

Parmi les victimes de cette attaque figure un officier de l’armée burundaise et un autre, probablement un agent de sa sécurité, selon des sources militaires sur place, mais qui ne sont pas confirmées par le porte-parole de l’armée burundaise Gaspard Baratuza.

Des sources de l’hôpital militaire de Bujumbura ont confirmé la mort de cet officier, qui selon ces mêmes sources, a rendu l’âme après son admission à l’hôpital.

D’autres sources à Bubanza ont fait savoir ce matin que l’autre soldat blessé a lui aussi succombé à ses blessures, en route vers l’hôpital militaire. Il serait mort au niveau de la commune de Gihanga, à environs 20 Km de l’hôpital.

Des sources sur terrain ont aussi confirmé qu’un garde de corps de l’officier tué a été grièvement blessé et se trouve lui aussi à l’hôpital pour des soins.

Les habitants proches du lieu des affrontements ont raconté que ces hommes armés scandaient des slogans comme quoi ils sont des rebelles et non pas de simples bandits.

La sécurité devient de plus en plus une préoccupation pour la majorité de la population burundaise. Lors de l’ordination des prêtres, la semaine dernière en province de Gitega, l’évêque de Gitega a soulevé ses inquiétudes, au nom de la population catholique de sa province, appelant le deuxième vice-président de la République, qui assistait à ces cérémonies, à amorcer le dialogue dans les plus brefs délais.

Selon des sources de Rumonge au Sud et à Ngozi au Nord du Burundi, la population vit dans une peur et ne cesse de demander au gouvernement burundais d’amorcer des négociations avec tous les opposants politiques burundais.

En outre, depuis le début de cette semaine, des attaques ont été signalées à Rumonge, au Sud-Ouest où deux personnes dont un policiers ont été tués, à Nyanza-Lac, où deux personnes, dont un assaillant ont été également tués et à Rutana au Sud-Est où un directeur d’une ’école primaire et responsable d’une association fabriquant du jus du d’ananas a lui aussi été tué. Là aussi, une plantation d’ananas du président a volé en fumée, selon des sources sur place.

Une autre personne, un commerçant, a été tuée au Nord du Burundi ce mardi matin par des hommes encore non identifiés, selon des sources sur place.

Des embuscades ont aussi marqué cette semaine. Deux embuscades ont été tendues au Sud du Burundi, à Rumonge et Nyanza-Lac et au Nord-Ouest dans la province de Cibitoke, au niveau de la commune de Mabayi, sur l’axe routier Cibitoke-Kayanza.

La sécurité a été aussi perturbée dans le Sud du Burundi, depuis le weekend dernier, quand une attaque a couté la vie à un policier à Rumonge et un commerçant à Matana, dans c province de Bururi.   

Entre temps, des sources dignes de fois confirment que le président de la République n’est plus en bons termes avec certains de ses généraux de l’armée et de la police qui trouvent que l’amorcement des négociations avec l’opposition risque d’être le début de leur fin. [JMM]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher