topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Nouvelles locales du mercredi 28 décembre 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 28/12/2011

● Gouvernance

- Léonidas Hatungimana, porte-parole du Président de la République du Burundi affirme haut et fort qu’il n’y aura pas de négociations avec les politiciens de l’opposition. Il fait savoir qu’il y a un cadre de dialogue des partis politiques et que ceux qui ne respecte pas ce cadre et qui ne reconnaissent pas sa force doivent savoir que le pouvoir actuel est déterminé à sauvegarder les acquis des élections. Il se dit consterné par le comportement de certains politiciens de l’opposition qui ne veulent pas dialoguer s’ils sont invités par le premier vice-président de la République ou par le président du forum permanent de dialogue des partis politiques, mais qui se présentent quand ils sont invités par les médias. Selon lui, ils sont habitués à recevoir des postes à l’issu des négociations mais cette fois-ci, ce ne sera pas possible. [Rpa]

- Léonidas Hatungimana, porte-parole du président de la République, appelle les politiciens exilés de rentrer au pays pour aider leur pays à se développer. Selon lui, si ces politiciens reviennent au pays ils auront le privilège de se choisir eux-mêmes des éléments de leur sécurité.

- Selon le porte-parole du chef de l’Etat, les hommes politiques de l’opposition ne doivent pas faire des illusions comme quoi il y aura des négociations avec un petit groupe de politiciens burundais qui ne sont même pas en mesure d’orienter la politique du pays et de trouver des solutions aux problèmes du pays.

- Les propos du porte-parole du président de la République du Burundi ont été recueillis mercredi matin à Bujumbura au cours d’une conférence de presse animée conjointement avec le porte-parole du Gouvernement du Burundi, Philippe Nzobonariba. Le président n’est pas prêt à tomber dans le piège des négociations de type Kajaga ou Kigobe des années 1994, des négociations qui ont spolié tous les sièges et la force du parti Frodebu, après la mort du président Ndadaye en 1993, tué dans un coup d’État, c’est ce que souligne le porte-parole du président, Léonidas Hatungimana. [Isanganiro/Rpa/Bonesha]

- Pascaline Kampayano, ancienne candidate de l’UPD à la présidence de la République, se montre étonné par les propos tenus par le porte-parole du chef de l’Etat, diasnt que Kampayano n’est pas une réfugié politique mais plutôt une commerçante qui est basée à KinshasaElle souligne qu’elle est en Belgique et qu’elle peut vivre dans n’importe quel pays au monde sauf au Burundi où la sécurité n’est pas assurée pour elle. [Rpa]

● Medias

- Le président de l’Union Burundaise des Journalistes (UBJ) fait le bilan de l’année écoulée en matière de la liberté de presse. Pour lui, la liberté de la presse a reculé durant l’année qui s’écoule. En effet, des journalistes ont été arrêtés et incarcérés injustement alors que d’autres ont été sommés de comparaître devant la justice sans aucune preuve de culpabilité. Il fait savoir que tout cela a été fait uniquement dans le but de réduire au silence les journalistes afin de ne pas parler des dossiers impliquant les hauts dignitaires du pays. Il demande en outre que le gouvernement mette en place une loi sur le fonctionnement de la presse afin que la liberté de la presse soit reconnue et garantie par une loi. [Rtr]

● Sécurité

- A Bubanza, un enfant de 14 ans a été retrouvé mort alors qu’il avait été porté disparu quelques heures auparavant. Originaire de Kayanza, cet enfant était parti très tôt le matin dans les briqueteries de la localité ; mais après le travail, alors que tous les travailleurs s’apprêtaient à recevoir leur salaire quotidien, il a été déclaré manquant et ses parents ont vite lancé l’alerte. Les recherches ont été vaines et il a été retrouvé ce matin mort avec le corps criblé de blessures. Les responsables de la briqueterie ont été arrêtés pour interrogatoire. [Nderagakura]

- Le ministre de la Sécurité publique fait le bilan de ses réalisations de l’année passée. Il s’agit entre autre de la saisie des armes détenues illégalement : plusieurs armes dont des fusils de toute sorte, des grenades, des tenues militaires, des munitions. Le ministre fait savoir que les groupes armés ont été démantelés et la sécurité est allée en augmentant durant cette année. Les dossiers des massacres de Gatumba, de même que d’autres dossiers, ont été transmis à la justice pour jugement. [Rtnb]

● Education

- Le ministre de l’Enseignement supérieur fait savoir qu’à voir l’état d’avancement des enseignements à l’Université du Burundi, l’année académique 2011-2012 commencera dans la première quinzaine du mois de janvier prochain. La plupart des classes sont an deuxième session tant à l’Université du Burundi qu’à l’Ecole Normale Supérieure (ENS). Il profite de cette occasion pour remercier les Universités privées qui ont largement contribué à l’accueil de nouveaux étudiants. La plupart d’entre elles ont déjà ouvert leur année académique. [Rtnb/Rpa]

● Gouvernance

- Questions orales à l’Assemblée Nationale au Ministre de la Bonne gouvernance et de la privatisation. Les députés l’ont interrogé en rapport avec le processus de privatisation qui connaît quelques fois des dérapages où certaines autorités chargées de suivre le processus sont accusées de corruption. Le ministre a fait savoir que le processus continue et que s’il y a des soupçons de corruption, des enquêtes sont menées et les responsables inculpés sont punis. A la question de savoir le sort de la privatisation de la filière café au moment où les caféiculteurs se sont retirés du processus, le ministre a affirmé que ceux qui se sont retirés sont ceux qui espéraient avoir des intérêts personnels dans le processus. Ils sont en petit nombre et le processus va continuer puisqu’ils ne représentent pas la majorité des caféiculteurs.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher