topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Nouvelles locales des mardi 03 et mercredi 04 janvier 2012 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 04/01/2012

● Politique

- Le deuxième vice-président de la République a réuni les représentants des partis politiques pour échanger sur le rapport de la commission chargée de préparer la mise en place de la Commission Vérité et Réconciliation. Les participants ont écouté lesdites conclusions et posé des questions auxquelles les experts devraient répondre. Certains des participants ont émis le souhait de voir la commission créée en même temps que le tribunal pénal. D’autres encore ont souhaité que cette commission ait plus de temps et non deux mois et demi comme prévu. [Rtnb]

- Le Conseil des Bashingantahe demande au gouvernement d’engager des négociations avec tous les partenaires politiques puisque le dialogue est toujours nécessaire pour résoudre les grands problèmes. Mais il se dit satisfait du discours de fin d’année du président de la Républiquer. Le Conseil affirme qu’il est pour le projet de révision de la Constitution que le Président a annoncé. [Bonesha/Renaissance/Rtnb]

- Le politologue Jean Salathiel Muntunutwiwe a réalisé une étude portant sur l’indépendance dans les partis politiques burundais. Selon ce professeur, il n’y a pas d’indépendance dans ces partis politiques puisque souvent les membres desdits partis sont réduits au silence pour ne pas perdre les postes qu’ils occupent. Ceci est regrettable puisque les politiciens auront peur de dire la vérité que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de leurs partis respectifs. Ils ne contrediront jamais les  propos de leurs chefs. Il a aussi fustigé les listes bloquées lors des élections qui font que ceux qui sont mis avant sur ces listes soient ceux qui se connaissent avec le président de ces partis ou qui lui ont donné quelque chose. [Rtnb/Rtr]

- En commune Rumonge, sur la colline Cabara, les élus locaux sont en conflit. En effet, les quatre élus accusent le chef de colline d’être l’obstacle de son développement. Ils demandent qu’il soit destitué. Mais la population n’est pas d’accord avec ces accusations. Elle fait savoir que ces accusations n’émanent que d’un de ces administratifs qui spécule pour remplacer le chef de colline. Le chef du secteur Mayengo de la même zone est lui accusé de collaborer avec les groupes de malfaiteurs ce que dément la population qui affirme qu’il est accusé à tort et que mobiles politiques sont derrière ces accusations. [Bonesha]

● Sécurité

- Le marché de Kamenge au Nord de la capitale Bujumbura a pris feux à 1h du matin dans la nuit de lundi à mardi. Elie Ndayiragije, un commerçant trouvé sur place au marché de Kamenge, a fait savoir que son stock de 7 tonnes de riz, 3 tonnes de haricots, 1 tonnes d’arachide et un autre de petit pois, a totalement été brulé dans cet incendie. [Rtr/Rtnb/Rema/Isanganiro/Rpa/Bonesha]

- L’administrateur de la commune de Kamenge, qui était lui aussi sur place en train d’observer ce qui se passait a déploré le manque de volonté de certains commerçants pour assurer leurs marchandises afin d’être indemnisés en cas du sinistre comme celui-ci, a déploré Damien Baseka. [Isanganiro/Rtnb]

- Selon l’administrateur, un tiers du marché de Kamenge a été ravagé par cet incendie. Concernant le coût des dégâts causés par cet incendie, M. Baseka souligne que les enquêtes sont en cours pour savoir le chiffre d’affaire englouti. [Isanganiro]

- Deux corps sans vie (un enfant et une femme) ont été retrouvés dans la rivière Murembwe en commune Rumonge. Les causes et les auteurs de leur mort restent inconnus et la population a vite alerté les autorités locales. Les autorités policières ont vite donné l’autorisation d’enterrer ces corps qui se décomposaient déjà. La population de la localité se dit terrifiée par cet incident puisque ceci fait douter de l’état de la sécurité. [Bonesha]

● Société

- La Communauté Islamique du Burundi (COMIBU) s'insurge contre Edouard Nduwimana ministre de l’Intérieur et Mohamed Rukara Ombudsman burundais, à cause de leurs actions de déstabilisation de la COMIBU, selon une correspondance, datant du 26 décembre 2011, adressée au Président de la République, par Cheick Haruna Nkunduwiga, actuellement à la tête d’une transition, après l’éviction de Cheick Sadiki Kajandi de la tête de cette communauté depuis novembre dernier. « (…), ces derniers jours, les musulmans du Burundi subissent un traitement ignominieux, humiliants et révoltant entretenu par le Ministre de l’Intérieur Monsieur Edouard Nduwimana, qui était supposé devoir lire et objectivement interpréter les textes réglementaires du moment qu’en plus de son poste qui le veut ainsi, il est juriste de formation », selon cette lettre adressée au Président Nkurunziza. [Isanganiro]

- Pour cette nouvelle équipe dirigeant de la COMIBU, l’Ombudsman est en train de contourner cette communauté, dont il fait pourtant parti. « Il serait créé un Comité de crise (…), qui serait constitué des gens à la solde de Rukara Mohamed pour qu’au bout soient mise en place des Responsables qu’ils manipuleront à leur guise », selon la correspondance. Rukara chercherait aussi à dissoudre la COMIBU pour le remplacer par son ALIBU, une organisation créé par Mohamed Rukara lui-même, qui n’est même pas une organisation religieuse, déplore la correspondance adressée au Président de la République. [Isanganiro]

- Assassinat d’une femme âgée de 25 ans en commune Tangara, province Ngozi. Elle a été tuée de 19 coups de couteau par son ex-mari. Il l’accuse de lui avoir « ôté sa masculinité »  après qu’ils aient pris de la bière ensemble et fait des rapports sexuels ce dimanche. Cet homme a été arrêté ce mercredi. (Rpa/Bonesha)

- Un enfant albinos a été retrouvé dans la ville de Gitega. Junior Nizigama est originaire de la colline Gikomero en province Kayanza. Il affirme qu’il se rendait à Gitega pour cherche du travail afin d’acheter le matériel scolaire après que tout ce qu’il avait ait pris feu. Cet enfant demande à être assisté afin qu’il ait du matériel scolaire dont il a besoin et le ticket retour pour qu’il aille à l’école. Il a été retrouvé par des personnes qui lui ont cherché un logement chez le représentant des albinos de Gitega qui le loge jusque maintenant mais qui affirme qu’il ne peut pas l’aider puisqu’il n’a rien. [Rpa]

- Le pont reliant les quartiers de Gisyo et Kibenga va bientôt s’écrouler. La cause en est l’extraction anarchique du sable, du moellon et du gravier de la rivière Kanyosha. Ce pont est vieux de cinq ans et avait été construit à l’aide des subventions de la Banque Mondiale. Le représentant de l’Action Ceinture Verte pour l’Environnement affirme que ce pont doit être détruit puisqu’à l’état actuel, il ne pourra pas être réhabilité. Albert Mbonerane fait savoir qu’il avaient depuis longtemps crié mais que rien n’a été fait et voilà que le pont va bientôt disparaître. [Rtr]

● Santé

- Un malade a été détenu au centre médico-chirurgical de Kinindo pour n’avoir pas payé les frais d’hospitalisation après qu’il a été amputé de sa jambe. Le ministère de la Solidarité nationale ne fait rien en sa faveur puisqu’il est dans un hôpital privé. Les autorités du ministère affirment qu’ils collaborent dans ces cas uniquement avec l’hôpital Prince Régent Charles, l’hôpital militaire, la Clinique Prince Louis Rwagasore ainsi que l’hôpital Roi Khaled. [Rpa]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher