topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : LA BURUNDAISE FRANCINE NIYONSABA A BATTU LE RECORD DU MONDE DU 2000 M EN 5 MIN 21 SEC 56, MARDI LORS DU MEETING DE ZAGREB. [@rib News, 14/09/2021] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : stratégies pour augmenter le volume de l'aide Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 10/08/2012 – Source Xinhua

Le Burundi doit adopter des mesures appropriées pour augmenter le volume de l'aide et pour renforcer son efficacité, indique une étude sur l'analyse de l'aide budgétaire dont bénéficie le pays, dont les travaux ont été restitués vendredi.

« Sortant d'un long conflit, le pays se trouve dans une phase cruciale de redressement économique impliquant des ressources accrues pour une véritable mutation de son tissu économique tel que prôné par le Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté, 2e génération et doit, à cet effet, adopter des mesures appropriées non seulement pour augmenter le volume de l'aide, mais aussi et surtout pour renforcer son efficacité », a souligné le professeur Gilbert Niyongabo, consultant de l'Observatoire de l'Action Gouvernementale qui a commandité cette étude.

Le consultant fait à cet effet une série de recommandations à la fois à l'endroit du gouvernement et des bailleurs pour l'obtention de cette aide en quantité suffisante et pour sa gestion.

Au gouvernement du Burundi, il recommande que dans l'immédiat, il entreprenne la mise en œuvre des mesures ciblées sur l'amélioration du score, qui dit-il, est une référence pratiquement incontournable par presque tous les bailleurs de fonds.

Cela implique une maîtrise par l'administration des différents critères utilisés par la Banque Mondiale ; une coordination opérationnelle pour un suivi rigoureux et une production régulière des rapports des progrès accomplis où des contraintes déjà surmontées.

Il lui recommande également le renforcement des capacités en termes d'exécution des projets pour des meilleurs impacts des programmes financés sur fonds publics.

« Les capacités d'absorption méritent à cet égard une attention particulière dans la mesure où de plus en plus, certains bailleurs de fonds accordent la priorité aux pays ayant prouvé des taux de décaissement les plus performants », a expliqué le professeur G. Niyongabo.

Les autorités du Burundi devraient également faire méticuleusement une analyse de la faisabilité des conventions de financement afin de garantir le strict respect des engagements qu'elles renferment.

« La non-exécution des réformes, négociées souvent sous forme de conditionnalités, est à l'origine de nombreux retards dans le décaissement des appuis budgétaires. Pour éviter cet écueil, il est utile que le gouvernement puisse adopter des mesures appropriées pour ne retenir que des engagements ayant un degré de certitude élevé quant à leur aspect", a ajouté le consultant.

Il recommande aussi au gouvernement de faire un suivi serré des mesures négociées et acceptées pour que leur réalisation puisse intervenir dans les délais convenus.

Enfin, il est recommandé au gouvernement du Burundi de diversifier les sources de financement en s'inscrivant progressivement dans la logique dynamique des pays émergents.

Aux bailleurs de fonds, le consultant Niyongabo recommande de bien respecter les engagements issus de la Déclaration de Paris en ce qi concerne le recours systématique aux structures du pays et à l'expertise nationale.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher