topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : lancement de Mobicash pour augmenter la bancarisation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 14/08/2012 – Source Xinhua

 La Banque Commerciale du Burundi (BANCOBU), avec l'appui de ses partenaires dont l'Office National des Télécommunications (ONATEL) et Mobicash Africa, a lancé officiellement mardi le service Mobicash (monnaie virtuelle) pour, entre autres, augmenter le taux de bancarisation du Burundi qui est inférieure à 4% aujourd'hui.

« Mobicash est un produit révolutionnaire qui permet à tout détenteur de téléphone mobile d'effectuer des achats de biens et services chez les marchands, de transférer ou de retirer des fonds et de payer les factures à tout moment et en toute sécurité (...). Ce produit est accessible à tout détenteur de téléphone mobile quel que soit le type de téléphone ou l'opérateur de son réseau », a souligné Prosper Nyankiye, représentant de la BANCOBU.

Il a indiqué que ce service contribuera à l'effort national d'augmenter le taux de bancarisation, qui se trouve au Burundi actuellement à 3,7% de la population adulte, selon une étude menée récemment par la Banque de la République du Burundi.

Avec l'implantation de Mobicash, le taux de bancarisation peut être multiplié par dix en très peu de temps, a affirmé le représentant de la BANCOBU.

Le président de Mobicash Africa, Patrick Gordon Ngabonziza, a indiqué que le nouveau service aurait des effets positifs sur les frais de transfert d'argent.

« Nous pensons que la valeur du marché du mobile banking d'ici 2015 sera évaluée à près de 50 millions de dollars et permettra de réduire les frais de transfert d'argent interne au marchais burundais – près de 2 cents – contrairement aux taux élevés pratiqués dans les messageries financières internationales », a-t- il dit.

Quant au mode de fonctionnement de ce nouveau service, chaque numéro de téléphone représente un compte Mobicash pour toute personne qui s'inscrit à l'un de ses agents.

Selon M. Ngabonziza, ce nouveau mode de paiement, transfert, dépôt, retrait et d'épargne sécurisés fonctionne sur les téléphones mobiles et à travers tous les réseaux, les burundais non bancarisés des villes et des campagnes.

Le « mobile banking » (paiement bancaire par mobile) pourrait donner un coup d'accélérateur au taux actuel de bancarisation du Burundi en le quintuplant dans les prochaines années pour avoisiner les 20%, a-t-il déclaré.

Pour lui, ces comptes additionnels ne se retrouveraient plus majoritairement dans les grands centres urbains, mais dans tout l’arrière-pays, ce qui permettrait aussi de réduire la manipulation fiduciaire avec un effet réel sur la baisse de l'inflation dans le pays.

Le directeur général de Mobicash-Burundi, Emmanuel Kidasharira, a ajouté que comme 86% de la population burundaise n'a pas encore accès au téléphone mobile, la société a prévu que d'ici trois mois la vulgarisation à large échelle d'une technologie permettant à la majorité des populations rurales de bénéficier des services de Mobicash par l'utilisation de l'empreinte digitale dans les opérations de transfert et de réception de l'argent.

Au moins 1.000 personnes seront embauchées la première année et l'on envisage d'en augmenter le nombre au fur et à mesure qu'on s’installera dans les coins les plus reculés du pays.

La multinationale Mobicash est déjà présente dans 18 pays africains et asiatiques. Le compte Mobicash est créé instantanément et le numéro de téléphone du client devient son numéro de compte.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher