topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : BURUNDI - PEINE RÉDUITE DE 32 ANS À UN AN DE PRISON POUR GERMAIN RUKUKI. Une Cour d’appel du Burundi a ramené lundi de 32 ans à une année de prison la peine de Germain Rukuki, un militant des droits de l’homme condamné pour avoir participé à des manifestations contre le président Nkurunziza en 2015. [@rib News, 22/06/2021 – Source AFP] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Mouammar Kadhafi élu à la tête de l'Union africaine pour un an Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 02/02/2009 – Source AFP

Mouammar KadhafiLes chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA), réunis à Addis Abeba, ont élu lundi le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à la tête de l'organisation pour un an, en remplacement du président tanzanien Jakaya Kikwete, a annoncé une porte-parole de l'UA.

« Le Guide libyen a été élu, au cours d'une séance à huis clos, par les chefs d'Etat pour diriger l'UA pendant un an », a déclaré Habiba Mejri-Cheikh, porte-parole de l'UA. « Il s'adresse actuellement, en tant que nouveau président, à l'Assemblée pour présenter son programme et ses intentions », a-t-elle ajouté.

L'Union africaine, qui tient actuellement son sommet dans la capitale éthiopienne, compte 53 membres.

Mouammar Kadhafi, 66 ans, est l'un des chefs d'Etat du continent au pouvoir depuis le plus longtemps. Né à Syrte (nord), il a accédé au pouvoir à 27 ans, par un coup d'Etat en 1969 contre le roi Idris al-Mahdi, alors qu'il était jeune colonel.

Dans son discours M. Kadhafi a "espéré que son mandat sera un temps de travail sérieux et pas seulement de mots".

Rendant un hommage appuyé à son prédécesseur, il a insisté sur la nécessité "de pousser l'Afrique en avant vers les Etats-Unis d'Afrique. Je continuerai et insisterai pour que les Etats souverains (que nous sommes) parviennent aux Etats-Unis d'Afrique".

« Nous ne sommes pas près de leur réalisation, nous sommes toujours des Etats indépendants. Si le processus n'est pas terminé, rien ne pourra être fait », a-t-il martelé dans un discours en arabe traduit par l'organisation.

M. Kadhafi, l'un des principaux artisans de la transformation en Union africaine de l'Organisation de l'Unité africaine (OUA) en 2001, est un partisan d'une union forte et de la mise en place des Etats-Unis d'Afrique, une sorte de fédération sur le modèle américain.

Ce projet à une nouvelle fois été repoussé par les 53 Etats membres de l'UA réunis à huis clos dimanche à Addis Abeba, le siège de l'organisation.

« Le gouvernement libyen continue d'emprisonner des gens qui critiquent Kadhafi. Des centaines d'autres ont "disparu" », a dénoncé immédiatement, après l'élection, Reed Brody de l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW, basée à New York).

« La Libye n'a pas d'ONG (organisations non-gouvernementales) indépendantes, et le gouvernement contrôle étroitement toute forme d'expression publique », a-t-il déclaré.

M. Kadhafi était donné favori pour cette élection, la présidence de l'UA revenant cette année à l'Afrique du Nord après l'Afrique de l'Est. Il est le seul chef d'Etat de cette région à avoir fait le déplacement.


APA, 02/02/2009 Fin de mandat du président Kikwete à la tête de l’UA

Jakaya KikweteAddis Abeba (Ethiopie) - Le président tanzanien Jikaya Mrisho Kikwete, président en exercice de l’Union africaine (UA), a annoncé la fin de son mandat à la tête de l’organisation panafricaine, à l’ouverture du 12èmen sommet des chefs d’Etat à Addis-Abeba.

Très applaudi à l’entame de son discours d’adieu en swahili, le président Kikwete, élu par ses pairs le 31 janvier 2008, s’est plus à retracer les différentes activités qu’il a menées en sa qualité de président en exercice, soulignant les progrès accomplis et les difficultés rencontrées pour une série de problèmes auxquels l’Afrique est confrontée.

Il s’est ainsi déployé sur la crise des Comores, notamment sur l’île d’Anjouan avec l’envoi pour la première fois d’une unité d’élite composée de troupes africaines pour restaurer l’autorité de Moroni.

Au Burundi, en République démocratique du Congo (RDC) ; en Ouganda, au Rwanda et en Somalie, les situations, bien que différentes et spécifiques, ont mobilisé toute l’attention du continent ; ce dont se réjouit le président en exercice sortant qui s’est par ailleurs félicité des progrès démocratiques accomplis au Ghana, en Zambie, en Afrique du Sud.

Si la situation politique du Zimbabwe est proche de la normalisation, elle a cependant été lente à se dessiner du fait des revirements de position des acteurs et de la délicatesse du contexte socio-économique du pays.

Selon M. Kikwete, la paix et la sécurité sont « globalement positives » en Afrique où existent quelque poches de conflits avec à l’horizon une crise alimentaire menaçante sur un continent qui compte 31 des 36 pays les plus pauvres de la planète.

Le chemin sera long, a-t-il poursuivi, déplorant les calculs politiciens de nombre de dirigeants « plus portés à conserver leur pouvoir qu’à trouver des solutions aux nombreux problèmes qui assaillent leurs populations » ; a-t-il lancé avec franchise.

En 2008, l’Afrique a atteint un taux de croissance de l’ordre de 5,8% mais cela s’est avéré « insuffisant, alors qu’un taux de 7,5% est nécessaire pour atteindre les Objectifs de développement du millénaire (OMD) », a-t-il dit.

Les partenariats développés par l’Afrique avec la Chine, l’Inde, la Turquie ou le Japon sont à inscrire à l’actif de la nouvelle vision des relations insufflées par les dirigeants du continent, a rappelé dans son discours M. Kikzete, invitant ses pairs à accentuer ces relations au bénéfice des populations africaines.

Par ailleurs, le président tanzanien a suggéré l’instauration d’un modèle de troïka ; composé des présidents sortant et entrant et de celui en exercice pour une cohérence d’intervention sur les dossiers à traiter en vue d’accroître les chances de succès.

Il a néanmoins insisté sur l’accroissement des moyens à mettre à la disposition du président en exercice de l’UA pour les tâches lourdes et financièrement difficiles à supporter qu’il est amené à accomplir pour assurer le succès de sa mission.

Faute de quoi, a-t-il averti, certains pays dépourvus de moyens seraient écartés de la possibilité de la présidence en exercice de l’organisation panafricaine.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher