topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le procès de Jacob Zuma fixé au 25 août, après les élections Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 04/02/2009 – Source AFP

Un tribunal sud-africain a fixé mercredi au 25 août la date du procès pour corruption du chef du parti au pouvoir Jacob Zuma, donné favori pour accéder à la présidence du pays à l'issue des élections générales du second trimestre 2009.

La date du 25 août a été retenue après une brève audience devant le tribunal de Pietermaritzburg (sud-est), où le chef du Congrès national africain (ANC) s'est discrètement glissé peu avant 10H00 (08H00 GMT).

Le tribunal a en outre fixé au 24 juin une audience au cours de laquelle Jacob Zuma compte demander un abandon définitif des poursuites à son encontre.

Inculpé pour fraude et corruption dans le cadre d'une enquête fleuve impliquant le groupe d'armement français Thalès, Jacob Zuma mènera la campagne de l'ANC lors des élections législatives et provinciales, prévues en avril ou mai.

Les députés issus de ce scrutin éliront ensuite le président de la République. Compte tenu de la forte majorité de l'ANC, qui dispose actuellement de plus de deux tiers des sièges au Parlement, il est quasiment assuré d'être élu.

Selon la Constitution sud-africaine, seules les personnes condamnées sont inéligibles.

Mercredi, l'ANC avait appelé ses membres à une "mobilisation de masse" devant le tribunal pour manifester leur soutien à Jacob Zuma. Le parti comptait rassembler 15.000 personnes, mais ils n'étaient que quelques centaines à avoir fait le déplacement, selon Sapa.

Jacob Zuma se présentait "pour la 38e fois devant la justice sur une période de 7 ans et demi", a relevé un porte-parole de l'ANC, Carl Niehaus sur la radio publique SABC, en estimant "peu probable qu'il ait un procès juste et équitable."

Les partisans du tribun zoulou assurent depuis le début de ses déboires judiciaires qu'il fait l'objet d'un complot politique, initié par son rival, l'ancien chef de l'Etat Thabo Mbeki.

Un juge avait alimenté cette théorie lors d'un jugement en septembre, évoquant des "interférences politiques" dans le dossier. Ces commentaires avaient servi à l'ANC pour ordonner à Thabo Mbeki de quitter la présidence.

Ce juge avait également invalidé les poursuites contre Zuma pour vice de forme, mais la Cour suprême d'appel a renversé sa décision le mois dernier, rouvrant la porte à un procès.

Même si Jacob Zuma accède à la présidence, il pourra comparaître, rien dans la Constitution n'interdisant les poursuites contre un chef de l'Etat.


NdlR : Pour rappel, c'est l'Afrique du Sud qui conduit la médiation régionale dans le processus de paix au Burundi. Avant son limogeage en 2005 de la vice-présidence sud-africaine, Jacob ZUMA était le principal représentant de la médiation sud-africaine au Burundi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher